Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 07:57


L'École des réac-publicains, la pédagogie noire du FN et des néo-conservateurs
de Grégory Chambat.

« C'est, de fait, autour de la question de l'éducation que le sens de quelques mots - république, démocratie, égalité, société, a basculé. » Jacques Rancière, La Haine de la démocratie.

Dans le sillage de la « Manif pour tous », de l'hypermédiatisation d'Éric Zemmour, de Natacha Polony et d'Alain Finkielkraut, de l'irrésistible envolée du Front national, la question scolaire apparaît comme un terrain d'intervention privilégié de l'offensive réactionnaire. C'est probablement là que se lisent le mieux les succès de la contre-révolution culturelle et idéologique impulsée il y a une quarantaine d'années par les néo-conservateurs. Distiller le soupçon de la décadence, contester toute avancée sociale et toute remise en cause des privilèges, en appeler à la restauration des hiérarchies ou des inégalités « naturelles », prôner le retour de l'autorité et de l'ordre moral garants des injustices de l'ordre économique et social, tels sont les ressorts d'un discours complaisamment relayé qui contamine à présent les esprits bien au-delà des seuls cercles de la droite de la droite.
Des ligues antisémites de Drumont au Front national, en passant par l'Action française et la régime de Vichy, c'est la même passion - jamais démentie - pour une école nationaliste, autoritaire, inégalitaire et ségrégative. Un même combat pour faire rimer éducation et soumission.
Cette haine de l'égalité et de la démocratie continue de nourrir un discours qui réactive, dans sa virulence et ses objectifs, la promotion d'une « contre-révolution éducative » accolée à une contre-révolution conservatrice.
Connaître l'histoire de cette « pédagogie noire », décrypter ses déclinaisons contemporaines pour en révéler les enjeux sociaux et ses convergences avec les projets éducatifs du néolibéralisme est d'une urgente nécessité afin de ne pas laisser aux réac-publicains le monopole de la contestation d'un ordre scolaire injuste et déjà par trop traditionaliste. Seulement, pour ne céder ni aux sirènes du « nostalgisme » réactionnaire ni au renoncement à tout projet politique de transformation sociale, il nous faut aussi retrouver les chemins d'une pédagogie de l'émancipation, une pédagogie de combat...

L'auteur
Enseignant depuis 1995, Grégory Chambat (né en 1974) travaille avec des élèves non-francophones dans un collège de Mantes-la-Ville (78).
Membre du collectif d'animation du site et de la revue Questions de classe(s), il a publié Pédagogie et Révolution (nouvelle édition, 2015) ; L'École des barricades. Vingt-cinq textes pour une autre école (2014), et coécrit, avec Laurence Biberfeld, Apprendre à désobéir, petite histoire de l'école qui résiste (2014). Il anime également un blog, « L'école des réac-publicains », qui propose un décryptage des discours réactionnaires sur l'école.

PRE-COMMANDER LE LIVRE EN LIGNE

L'École des réac-publicains. La pédagogie noire du FN et des néo-conservateurs
Grégory Chambat
N'Autre École n°7, 240 pages : 10 euros.
Parution : 31 mars 2016*
ISBN : 9782918059868

*En pré-commande sur le site Questions de classe(s) dès aujourd'hui (expédition avant fin mars)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact