Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 10:22
Midi Libre
Édition du vendredi 30 avril 2010
 

Cambelliès. Plus rien n'empêche la réhabilitation du site


RAPPEL : La liquidation de la société qui gérait cette décharge ne permettra pas de récupérer des fonds. La balle est désormais dans le camp de Loupian et de la CCNBT

La montagne de détritus qui dénature depuis 2008 le site de Cambelliès, situé entre Poussan et Loupian, ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir. C'est en tout cas ce qui ressort des dernières évolutions d'un dossier qui empoisonne la Communauté de communes du nord du bassin de Thau (CCNBT).
Retour en arrière. D'abord décharge intercommunale, le site est fermé en 2005 par Christian Turrel, maire de Loupian. La CCNBT prend le relais et confie à la Sodevat, après une procédure d'appel d'offres, la gestion des lieux, devenus plate-forme de traitement des déchets du bâtiment.
Malheureusement, pour des raisons diverses, l'aventure tourne court et, en 2008, c'est la fermeture définitive, avec une liquidation judiciaire de la Sodevat en prime. Depuis les déchets s'amoncellent car l'endroit n'est ni fermé, ni sécurisé. Dans notre édition du 12 mars dernier, le maire de Loupian, également vice-président de la CCNBT, évoquait des blocages juridiques pour réhabiliter ce site qu'Yves Piétrasanta souhaiterait « exemplaire ». Mais, aujourd'hui, selon l'administrateur judiciaire Michel Strebler, en charge du dossier, plus rien n'empêche Loupian ou la CCNBT « de sécuriser le site, le fermer ».
En fait, c'est parce que la liquidation est « impécunieuse » - aucun fond ne pourra être récupéré - que le propriétaire de cette décharge de Cambelliès peut en retrouver l'usage. Cela commencera inévitablement par un nettoyage que les élus communautaires du nord du bassin de Thau devraient acter à l'occasion d'un prochain conseil.

Yohan DOUCET

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francis Perez 03/05/2010 13:58


Comme je l'ai déjà mentionné sur le blog de la commune, je prend acte de cette bonne nouvelle.
Maintenant je vais attendre sagement les décisions radicales et efficaces de nos chers élus. J'attends d'ors et déja des prises de position rapides de nos responsables à la Commune puisque rien ne
s'oppose plus à cela. Fini la "patate chaude" que l'on se lance les uns aux autres (ce n'est pas moi c'est l'autre) l'heure est venue de mettre un terme à ce scandale qui perdure. Messieurs et
Mesdames les protecteurs de l'environnement pour l'Agenda 21 à vos marques !!


  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact