Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 18:58

23/09/2011

Contrairement à ce qu’avait annoncé Yves Piétrasanta, le président de la Communauté de communes du nord du bassin de Thau (CCNBT), la décharge géante de Cambelliès n’est pas devenue "un écosite exemplaire" (Midi Libre du 19 octobre 2008).

A ce jour, des centaines de tonnes de déchets s’amoncellent toujours entre Loupian et Poussan, au bord du lac de Cambelliès, qui ne sont apparemment pas prêts d’être évacués.

Une hérésie environnementale due, dans un premier temps, à la défaillance de la société qui avait été choisie pour gérer sur place une plate-forme de traitement des déchets du bâtiment, laquelle a perduré du fait de blocages juridiques conséquents à la liquidation de ladite société. Et alors qu’un élu de la CCNBT avait estimé que le site pourrait être nettoyé d’ici la fin de l’année 2010 (Midi Libre du 12 mars 2010), il semblerait que l’on s’achemine aujourd’hui vers une “valorisation économique des déchets”, qui pourraient être réutilisés par un partenaire privé sur un chantier d’envergure attendu à proximité. Doublement de l’A9, nouvelle ligne TGV, hinterland du port de Sète ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sophie 09/10/2011 16:42


En dehors des responsabilités réelles des institutions, que font les loupianais ? A Poussan, de nombreux habitants du village se mobilisent contre le projet d'un hinterland sur des terres agricoles
car les risques de pollutions par ruissellement de l'étang sont bien là, même les conchyliculteurs n'en veulent pas. Alors entre la mairie, la commission écologie-environnement de Loupian, la CCNBT
et les Loupianais, on pourrait croire qu'ils l'aiment bien leur tas d'ordures.


francis perez 09/10/2011 14:34


Nous re-voici donc avec des élus incapables de gérer cette décharge qui est une honte pour l'ensemble de la comunauté du nord du bassin de thau. Il y a une vingtaine d'années une étude avait été
menée sur les conséquence écologiques de cette verrue de Cambeilles, le résultat était sans appel : il est urgent de mettre fin à cette décharge de tous produits que ce soit car la nappe fréatique
d'eau douce qui communique avec la lagune de thau est à 2 doigts d'être polluée. Il y a 20 ans... Depuis rien n'a été fait. Il ne faut pas se leurrer M. Pietrasanta n'est pas le seul responsable.
Qui a fait appel à une société privée, la moins disante, complètement incompétante, qui a laisser perdurer cette situation non maitrisée ?: les élus de Loupian qui sont passé maîtres dans l'art du
" botter en touche" et de faire porter le chapeau par d'autres, en 2 mots : l'art de la défausse. A ce jour aucune solution viable n'a été proposée, que fait donc la commission d'environnement :
silence radio entre 2 ronflements. Il n'est pas tout de porter haut et fort les couleurs de l'écologie et d'organiser des opérations "citoyennes" de nettoyage de la garrigue en ayant, à ses portes,
un dépôtoir de plusieurs milliers de tonnes de détritus. Dommage que l'article de ML reste silencieux sur la responsabilité de nos édiles c'est tellement mieux de trouver un bouc-émissaire.


  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact