Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 09:54

.Tabassage d’un militant anti-Loi Travail à Bayonne

Accueil, Action, Autres implications locales, Communiqués de presse, Travail

Ce jeudi 23 juin vers 9H15, une cinquantaine de militant-e-s du Collectif Jusqu’au Retrait ont mené une action à la sous-préfecture de Bayonne. Il s’agissait de dénoncer la loi travail et les tentatives du gouvernement d’interdire les manifestations syndicales.

La police avait clos les entrées de la sous-préfecture pour empêcher une occupation du bâtiment. Mais 5 militants de Bizi ont réussi à pénétrer dedans, et ont arboré des panneaux anti-Loi Travail pendant prés d’un quart d’heure à l’intérieur. La police est intervenue pour les arrêter et les a traînés sur le sol sans qu’il n’y ait d’incident à déplorer.

Passage à tabac :

Par contre, une fois à l’abri du regard des journalistes, dans un couloir de la sous-préfecture, la police a couché, ventre et visage face au sol, un des 5 militants, Txetx Etcheverry, qui est un des principaux animateurs de Bizi.

Il a alors subi un passage à tabac en règle de la part d’un des policiers (que Txetx ne connait pas) qui s’en prenait personnellement à lui, en l’appelant Txetx et en lui disant “tu nous emmerdes, on en a marre de toi etc.”. Le policier a donné de nombreux coups de matraque sur le dos et les jambes de Txetx, et alors que ce dernier était menotté dans le dos et toujours couché face au sol lui a infligé deux violents coups de rangers dans le visage.

Puis il a serré de tout son poids la tête de Txetx sur le sol, de profil, le coup tordu. Txetx a protesté en avertissant que cela lui causait une tension insupportable au niveau des vertèbres cervicales, et qu’il risquait le “coup du lapin”. Malgré cela le policier a continué, aggravant sa pression.

Cette scène inadmissible et incompréhensible (les militants de Bizi n’avaient eu aucun geste ou propos déplacé envers les policiers, et tout se déroulait calmement sinon) s’est arrêtée au bout de quelques minutes.

Les 5 militants ont été placés en garde à vue (ils en sortis à 13H30). Txetx y a été examiné par un médecin, qui a établi un certificat constatant plusieurs lésions et hématomes sur les jambes, les bras, le dos et le visage de Txetx.

Bizi ne se laissera pas intimider par de tels agissements et reste plus déterminé que jamais à se mobiliser et agir pour le retrait de la loi travail. Nous dénonçons la dérive autoritaire et mortifère de ce gouvernement et de ses politiques.

Plus que jamais mobilisés !

Nous invitons le maximum de gens à participer aux 49,3 km en vélo pour censurer la loi travail. Le départ se fera au 5, allées Marines, devant la permanence électorale de la députée PS, et le cortège vélo se dirigera vers Ciboure, devant la permanence de l’autre députée PS de la côte basque Sylviane Alaux. On peut participer à cette mobilisation en totalité ou en partie. Plus d’infos ici : http://www.bizimugi.eu/49-3-km-en-velo-pour-censurer-loi-travail

On lâche rien ! On gagnera ! Retrait de la loi travail !

Contre le chômage et la pauvreté, une seule politique à la fois sociale et écologique :
partager le travail et les
richesses !

Bizi !

Bayonne : un altermondialiste basque passé à tabac par la police

Libération‎ -

Note CP-LDH par l'administration du blog ,un communiqué qui demande la mise en place d’une commission parlementaire afin que toute la lumière soit faite sur les violences policières ,et sur la stratégie de maintien de l’ordre:

"Ne pas se tromper de responsabilité

Communiqué LDH

Une fois de plus, la manifestation parisienne du mardi 14 juin a donné lieu à des violences inadmissibles de la part d’individus qui s’en sont pris notamment à un hôpital. La LDH condamne sans réserve de tels actes.

En même temps, elle rappelle que la responsabilité du maintien de l’ordre incombe aux pouvoirs publics et non pas aux organisations syndicales, contrairement à ce que vient de prétendre le Premier ministre sur les ondes de France Inter, ce matin. Par ailleurs, dans ces mêmes propos, Manuel Valls a accusé la CGT d’avoir eu une attitude « ambigüe » vis-à-vis des casseurs, laissant ainsi croire que cette centrale syndicale, qui était à l’initiative de la manifestation parisienne avec six autres organisations de salariés et de jeunesse, encourage les actes de violence. Dans un Etat de droit et compte tenu de leur gravité, de telles accusations à l’encontre d’une organisation syndicale, quelle qu’elle soit, ne sauraient être portées sans preuve.

La LDH a déjà demandé la mise en place d’une commission parlementaire afin que toute la lumière soit faite sur les violences policières et sur la stratégie de maintien de l’ordre mise en place par les pouvoirs publics. Plus que jamais, alors que le droit de manifester semble être remis en cause par les plus hautes autorités, elle réitère cette demande.

Paris, le 15 juin 2016

"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact