Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 07:26



http://rue89bordeaux.com/2016/05/2000-bordelais-marchent-contre-monsanto-et-pour-la-nuit-debout/

  • 22 mai 2016
  • par Xavier Ridon

2000 Bordelais marchent contre Monsanto

La marche contre Monsanto et Nuit Debout se sont rencontrés à Bordeaux (XR/Rue89 Bordeaux la marche contre Monsanto a confirmé une nouvelle fois la mobilisation des Bordelais contre « l’industrie chimique et ses entreprises prédatrices ».

Ce samedi, Bordeaux s’est particulièrement mobilisé dans la marche internationale contre Monsanto. Avec 1500 à 2000 personnes dans la rue, la ville fait du coude à coude avec Paris et dépasse Toulouse (250) et Lyon (800) selon les chiffres annoncés par l’Agence France Presse. A travers le monde, plus de 500 villes ont participé à cet événement qui vise à accuser l’industrialisation et la financiarisation de l’agriculteur et ses conséquences sur l’environnement, la santé et la société.

La Gironde est particulièrement sensibilisée aux activités de l’industrie chimique et phytosanitaire notamment depuis l’émission Cash Investigations dénonçant l’utilisation abondante de pesticides dans les vignes du Bordelais et des alentours. En réaction à l’enquête de France 2, près d’un millier de personnes s’étaient retrouvées à Bordeaux pour une marche blanche contre les pesticides. En 2015, la marche contre Monsanto avait mobilisé 1500 personnes.

La loi Travail était à l’esprit de beaucoup, vus les slogans poussés par les manifestants. Des messages étaient proches de ceux entendus dans les cortèges ces dernières semaines – la tension en moins :

« Bordeaux debout ! Soulève-toi ! », « Tout le monde déteste Monsanto ! » (la firme remplaçant la police) et aussi sa version amusée « Tout le monde veut prendre l’apéro bio ! » (le bio semblant une question moins préoccupante dans les défilés contre la loi Travail).

L’anticapitaliste « Monsanto, nos vies valent plus que tes profits » a aussi été scandé.

Deux milles personnes ont marché contre Monsanto à Bordeaux (XR/Rue89 Bordeaux)

La Confédération Paysanne et les Faucheurs Volontaires sont de la partie. En première ligne du cortège, Valérie Murat a pu rappeler l’histoire de son père, viticulteur mort d’un cancer lié à l’utilisation de l’arsénite de sodium.

La Bordelaise a engagé deux procédures judiciaires dont l’objectif est de faire reconnaître la culpabilité de l’industrie chimique et de ses firmes qui font « du profit en commercialisant ces produits » ainsi que celle des services de l’Etat ayant autorisé leur mise sur le marché. Le procès s’ouvre mercredi 15 juin au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux.

Un « Die-In » pour la Cité du Vin

Les Amis de la Terre Gironde attendent de pieds fermes l’inauguration de la Cité du Vin à Bordeaux. Le 31 mai, le président de la République François Hollande et la ministre de la culture Audrey Azoulay feront la visite des lieux avant l’ouverture prévue le lendemain. L’ONG veut marquer le coup accompagnée de plusieurs organisations dont Générations Futures, des Jeunes écologistes, le collectif Info Médoc Pesticides.

Adeptes de la non-violence, les organisateurs veulent « rappeler que les pesticides ont tué, tuent et continueront de tuer, et ce, tant que l’État ne prendra pas des mesures fortes pour leur interdiction. Nous symboliserons toutes les victimes des pesticides par un die-in géant ». Ils estiment en effet que « tout porte à croire que les impacts environnementaux et sanitaires de l’utilisation massive des pesticides en agriculture et en viticulture seront passés sous silence » dans l’exposition permanente de la Cité.

Ce « ci-gît », en bon français, aura lieu entre 12h et 14h.

Elle insiste aussi sur une convergence à amplifier :

« Nous avons des adversaires en commun ! L’industrie chimique et ses entreprises prédatrices : Monsanto, Bayer, Syngenta, Dow, Dupont, BASF. (…) Ce dont je me réjouis aussi aujourd’hui, c’est que nous sommes des milliers en France à marcher pour reprendre le contrôle sur notre santé, mais aussi à nous tenir debout, à nous dresser contre ce gouvernement qui piétine nos libertés, qui signe des accords dans le plus grand secret sur le Tafta [Traité transatlantique, NDLR], qui tente de faire passer des accords sur le secret des affaires, pour protéger les intérêts économiques d’un petit nombre. Mais nous ne sommes pas un troupeau de productifs ! Nous avons un pouvoir immense : celui de choisir à qui nous donnons notre argent ! Et nous avons une force, c’est notre nombre ! »

Une convergence qui a fait un pas de plus place de la République où la marche a rencontré Nuit Debout Bordeaux pour organiser prises de parole, débats et concert de reggae avec Danakil.

Mais la convergence a subi aussi l’épreuve des calendriers, puisqu’au même moment en début d’après-midi à Villenave-d’Ornon sous le chapiteau de la Fête de l’Humanité Gironde la banderole « Pesticides pulvérisés, enfants exposés, santé menacée » du collectif Info Médoc Pesticides avait été accroché devant une vingtaine de communistes ou sympathisants venue échanger sur la même question. L’occasion manquée d’une rencontre encore plus élargie ? Mais, pas de jaloux, l’orage a gâché la fin de journée des deux rendez-vous.

-VIDEOS. La 4e marche mondiale contre Monsanto fait le plein
http://www.leparisien.fr/environnement/nature/environnement-la-4e-marche-mondiale-contre-monsanto-fait-le-plein-21-05-2016-5816975.php


-voir la revue de presse sur les mobilisations de samedi
http://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2351#comment-159536

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact