Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 17:17

Nouveaux OGM, comment éviter de se les farcir ?

L'Humanité‎ -

On en parle !

daniel Roucous

Mardi, 26 Avril, 2016

rayon-poisson-sans-ogm-carrefour.jpg

Info Alimentation /Carrefour

Les nouveaux OGM vont-ils échapper à la réglementation relative à l’étiquetage des OGM déjà bien permissive ?

C’est à craindre si la Commission européenne ne reconnaît pas les nouveaux OGM comme des OGM (Organismes génétiquement modifiés). C’est quoi ces nouveaux OGM ? Il s’agit de variétés végétales obtenues grâce à de nouvelles techniques (mutagenèse, transgénèse, agro-infiltration etc.) … génétiquement modifiées !

Nous n’entrerons pas ici dans les détails, cette rubrique étant dédiée aux droits des citoyens en l’occurrence des consommateurs. Pour en savoir plus sur les nouveaux OGM et suivre l’actualité cliquez sur http://www.infogm.org

Or ce qui intéresse le consommateur est de savoir s’il y a des OGM ou pas (nouveaux ou pas) dans les aliments qu’il achète.

La règlementation actuelle (décret du 30 janvier 2012 relatif à l’étiquetage des denrées alimentaires issues de filières qualifiées « sans organismes génétiquement modifiés ») n’oblige pas la grande distribution et les commerçants à mentionner sur les étiquettes des produits alimentaires « sans OGM » ou « nourri sans OGM ». C’est simplement conseillé !

Ce qui est obligatoire est que soit mentionné sur les étiquettes toutes les denrées et tous les ingrédients contenant des OGM ou en étant issus seulement si leur taux est supérieur à :

- 0,9% s’il s’agit de lait, poisson, œuf, viande ;

- 0,1% s’il s’agit d’ingrédients issus de matières premières végétales contenant + de 0,1% d’OGM.

Pour les produits de l’apiculture, la mention « sans OGM dans un rayon de 3 km » signifie qu’ils proviennent de ruches situées à + de 3 km de PGM (plantes génétiquement modifiées).

Quant aux produits « bios », il est interdit d’utiliser des OGM, des produits obtenus à partir d’OGM et des produits obtenus par des OGM (alimentation animale), dans le « Bio ». Certains adoptent un cahier de charge qui impose cette interdiction absolue.

Cependant, comme pour les produits conventionnels, il est toléré les seuils de contamination de 0,9% et 0,1% ci-dessus. C’est le cas des produits alimentaires « bio » sous logo européen vert à la feuille de chêne étoilée, avec le logo AB ou non.

Il est donc clair qu’être étiquetés « sans OGM » ou « nourri sans OGM » ne signifie pas absence totale d’OGM. Ce d’autant que de nombreux produits alimentaires sont :

- importés et donc échappent à la règlementation européenne,

- ou issus d’animaux locaux mais nourris avec des aliments importés pour l’essentiel des végétaux génétiquement modifiés (le soja surtout),

- ou encore contenant des ingrédients bourrés plus ou moins d’OGM.

Infos +

- le guide d’INF’OGM sur l’étiquetage des OGM http://www.infogm.org/IMG/pdf/infogm_brochure_etiquetage_ogm

- la liste Greenpeace des aliments avec ou sans OGM http://guide-ogm.greenpeace.fr/guideogm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact