Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 08:44


Linky : l’État doit apporter des réponses claires aux citoyens selon l’AMF

http://www.lejournaleconomique.com/2016/03/29/linky-letat-doit-apporter-des-reponses-claires-aux-citoyens-selon-lamf/

L’Association des maires de France a adressé une lettre ouverte au Premier ministre Manuel Valls, dans laquelle elle enjoint au gouvernement de prendre ses responsabilités afin de rassurer de manière claire et précise la population française sur les bienfaits et l’innocuité du compteur Linky.
C’est en décembre dernier qu’ERDF, gestionnaire du réseau électrique français, a débuté le déploiement du compteur électrique communicant Linky. Cet ambitieux chantier, qui s’étalera sur 6 ans et permettra d’installer plus de 35 millions de nouveaux compteurs, a pour objectif de moderniser les infrastructures électriques vieillissantes de l’Hexagone afin de les adapter aux enjeux de la transition énergétique. Le projet suscite pourtant de vives inquiétudes auprès des citoyens, qui craignent par exemple des répercussions sur leur santé. Plusieurs dizaines de municipalités se sont même opposées au déploiement de Linky.

23 % d’économie sur la facture d’électricité
« En raison de sa qualité de concessionnaire et intervenant directement dans la pose des compteurs, la parole d’ERDF ne suffit pas à lever les inquiétudes. Une expression de l’État est urgente et nécessaire pour, d’une part, informer les maires sur les limites de leur capacité à agir dans ce domaine et, d’autre part, fournir de manière objective et transparente aux habitants inquiets les réponses qu’ils attendent », a exigé François Baroin <http://www.connaissancedesenergies.org/afp/letat-doit-rassurer-sur-le-compteur-linky-demande-lassociation-des-maires-de-france-160324> , président de l’Association des maires de France (AMF), dans un courrier daté du 17 mars.
Le déploiement du compteur Linky à l’échelle nationale découle d’une décision de l’État, d’un vote du parlement et d’un processus encadré par la Commission de Régulation de l’Énergie. À ce titre, l’AMF estime que le gouvernement doit désormais assumer officiellement la généralisation de ce compteur nouvelle génération et fournir des réponses satisfaisantes aux maires et aux habitants.
Le compteur électrique Linky est, selon les spécialistes, la première étape qui mènera à la constitution des réseaux électriques intelligents prévus dans le cadre de la transition énergétique. Grâce à sa technologie communicante, il permettra un calcul précis des factures d’électricité sur la base des consommations réelles d’un foyer (et non plus sur une estimation).
Linky permettra également à l’usager de visualiser les volumes d’électricité qu’il consomme quotidiennement : ainsi informé, le consommateur agira en conséquence pour réduire sa facture. Le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) a estimé ces économies potentielles à 90 euros par an et par foyer (soit une économie moyenne de 23 % sur la facture d’électricité).
La généralisation du compteur Linky permettra d’optimiser de manière significative la gestion du réseau électrique français et ainsi de répondre plus facilement aux objectifs de la transition énergétique en termes d’énergie renouvelable. Informé en temps réel et avec précision sur les volumes d’électricité qui transitent sur son réseau, ERDF pourra en effet intégrer plus aisément la production électrique intermittente issue des énergies renouvelables.

« Contribuer au développement des énergies renouvelables »
Véritable outil au service du virage écologique que négocie actuellement la France, Linky cristallise cependant quelques craintes aux yeux d’une partie de l’opinion publique. En premier lieu, les possibles risques que font peser sur la santé les ondes électromagnétiques émises par Linky. Craintes totalement infondées quand on sait que la technologie utilisée pour communiquer est celle du Courant Porteur en Ligne (CPL) : le compteur envoie ses données via les câbles électriques et n’émet donc aucune onde radio ni aucun signal Wi-Fi. Linky est donc largement moins nocif qu’un smartphone ou qu’une tablette par exemple.
Autre critique récurrente, celle du coût de la généralisation du compteur Linky. Le chantier qui permettra de déployer le boitier vert et blanc à travers toute la France coûtera près de 5 milliards d’euros à ERDF. Le gestionnaire réseau affirme que ce budget sera entièrement couvert par les économies de déplacement que permettra de réaliser Linky au cours des 20 prochaines années : de nombreuses opérations (ouverture de contrat, relevé de consommation, changement de régime…) pourront désormais s’effectuer à distance alors qu’elle nécessitait auparavant l’intervention d’un technicien.
Malgré les nombreuses réunions d’information organisées par ERDF, les rumeurs et autres fausses informations qui remettent en cause l’utilité du compteur Linky ont la vie dure. « Nous avons une belle occasion de contribuer au développement des énergies renouvelables qui réduiront [l’impact environnemental du rejet de CO2 dans l’atmosphère]. Faut-il au nom d’un principe de précaution sans objet rejeter cette contribution essentielle pour l’avenir ? », s’interroge Gladys Larose <http://www.les-smartgrids.fr/innovation-et-vie-quotidienne/01032016,linky-outil-precieux-de-la-transition-energetique,1442.html> , chargée des relations externes sur le projet Linky chez ERDF.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact