Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 06:57

Lettre ouverte du 5 avril 2016 à monsieur Vytenis ANDRIUKAITIS,Commissaire Santé et Sécurité alimentaire de la Commission Européenne

Cliquez pour lire la lettre ouverte au commissaire européen Santé et Sécurité alimentaire sur le classement des produits issus des biotechnologies

"Une question toute simple autour des nouvelles techniques de manipulation génétique agite les sphères bruxelloises et parisiennes depuis des mois : ces techniques appliquées aux plantes génèrent-elles ou non des OGM ? En jeu, l'application ou non de la réglementation européenne et nationale sur les OGM. Or ces "nouveaux OGM" présentent des enjeux et des risques identiques aux OGM issus de la transgénèse. Huit organisations de la société civile, dont France Nature Environnement, alertent à ce propos le Commissaire, Santé et Sécurité alimentaire de la Commission Européenne dans cette lettre ouverte datée du 5 avril 2016."

- Bénédicte Bonzi des Amis de la Terre est l'invitée de l'émission du 14.04.16-La Matinale- de radio campus paris ,pour parler de ces nouveaux OGM

http://www.radiocampusparis.org/matinale-nouveaux-ogm-festival-series-mania/ (radio)

Vous connaissez les OGM ? Des plantes génétiquement modifiées, de manière non naturelle, dont la culture est aujourd’hui réglementée en Europe après plusieurs années de débats.

Vous connaissez les « nouveaux OGM »? Non, et c’est normal. Ce soir dans la Matinale, Bénédicte Bonzi des Amis de la Terre vous explique le débat. « Le débat est sémantique, pour nous, ce sont des OGM comme les autres, et la réglementation actuelle devrait s’appliquer ». Sauf qu’aujourd’hui s’est engagée une bataille judiciaire pour définir ces plantes modifiées génétiquement, mais à l’aide de nouvelles méthodes scientifiques.

En France, la question est entre les mains du Haut Conseil des Biotechonologies, instance qui rend des avis aux politiques en s’appuyant sur le travail d’un comité scientifique. Les Amis de la Terre, comme 7 autres associations de la société civile, ont claqué la porte du HCB la semaine dernière, comme l’explique Bénédicte Bonzi : « c’était devenu insupportable d’être face à autant de dysfonctionnements, on est pris dans un organisme qui va vers une décision à laquelle on est opposés. Notre parole était inexistante, diluée, et on condamne le manque de démocratie dans le processus ».

Pour ces associations, des arguments scientifiques divergents ont été retirés de l’avis final du HCB. « Le principe de précaution n’est pas une option », insiste Bénédicte Bonzi,« il doit être central dans les débats, et cela devrait être le rôle du HCB d’aller vers ce principe de précaution. »

« La réponse aujourd’hui à la question des nouveaux OGM est technique, alors qu’elle doit être politique. L’important, c’est ce que les gens veulent, ce qu’ils veulent manger, et quelles seront les conséquences pour un monde dans lequel les techniques sont incontrôlables. Quand on cache des éléments du débat, on cache quelque chose aux gens qui va changer leur quotidien. »

-podcast France Inter : La Tête au carré... Yves Bertheau (Inra), Lorène Lavocat (Reporterre)

http://rf.proxycast.org/1153797189244297217/10212-18.04.2016-ITEMA_20963987-2.mp3

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact