Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 08:31

Nominations au titre du Colonialiste 2016

jeudi 4 février 2016

ANNE HIDALGO, qui, sur l’initiative de Patrick Klugman, conseiller de Paris socialiste, maire-adjoint aux relations internationales et à la francophonie, également membre du bureau exécutif du CRIF, fait adopter au conseil de Paris un vœu condamnant la campagne BDS (boycott, désinvestissement, sanction).

http://www.lecourrierdelatlas.com/1...

PHILIPPE VAL, parlant de la colonisation dans son ouvrage Malaise dans l’inculture :

"Le crime suprême que nous avons commis, ce n’est pas tant d’avoir exploité et maltraité des populations que de leur avoir fait entrevoir une autre forme de vie, plus douce, plus désirable peut être."

http://www.reperes-antiracistes.org...

JEAN-PIERRE CHEVENEMENT, justifiant le viol d’enfants par des militaires français en République Centrafricaine.

"Il est clair que le fait de se trouver au contact des populations malheureuses, abandonnées peut favoriser les comportements de ce type’’.

http://www.cameroonvoice.com/news/a...

NADINE MORANO

"La France est un pays de race blanche (...) qui ne doit pas devenir musulman"

http://www.jeanmarcmorandini.com/ar...

JEAN-CLAUDE VILLEMAIN, maire PS de Creil, dans une lettre reçue par les gens du voyage, installés depuis fin août 2015 dans le parc municipal Henri Letien.

« Je vous ordonne de quitter les lieux au plus vite, repartez avec vos ordures et vos excréments ! »

http://www.leparisien.fr/creil-6010...

HENRY DE LESQUEN, président de Radio Courtoisie

"La mélanisation de la France, explosion de la population de race congoïde, est plus grave que l’islamisation"

https://www.al-kanz.org/2015/10/09/...

LE CRIF, qui dans sa tentative de faire interdire l’exposition In Between Wars, décrivant le quotidien à Gaza, assimile terrorisme et soutien à la Palestine.

« Alors que Paris et la France pleurent encore les victimes du 13 novembre, le risque que pourrait entraîner ces tristes exemples de terrorisme est particulièrement dangereux alors que la France lutte contre le terrorisme djihadiste et la radicalisation islamiste. »

http://www.msf.fr/presse/communique...

MALEK BOUTIH, parlant des banlieues 10 ans après la mort de Zyed et Bouna

"Je pense qu’il y a un toboggan dans lequel on est installé depuis plusieurs années qui nous amène à l’irréparable, puisque maintenant ces quartiers produisent des terroristes [...] dix ans après ce ne sont plus des émeutiers, ce sont des terroristes."

http://www.rtl.fr/actu/politique/vi...

ELISABETH BADINTER

"Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe"

http://www.franceinter.fr/emission-...

FRANCOIS FILLION, commentant les viols commis à Cologne

"Faut-il rappeler aux sauvages, qu’en Europe, les femmes ne sont pas des objets qu’on violente ou qu’on couvre de noir ? #Épinal"

https://twitter.com/FrancoisFillon/...

RISS, dessinateur à Charlie Hebdo, commentant également les viols commis à Cologne

http://www.ujfp.org/spip.php?article4653

-Note "rappel de Séminaire" par l'administration du blog:

Race et colonialisme ,c'est Lundi 22 février 2016 (18h30-20h30) - "Surveiller, tracer, enregistrer : une généalogie du regard colonial"

Séminaire de recherche et d'enseignement (février-mai 2016)

Race et colonialisme III. Sur les épistémologies politiques de la décolonisation

sous la direction d'Orazio IRRERA & Francesca BERTINO

Surveiller, tracer, enregistrer : une généalogie du regard colonial

Lundi 22 février 2016, 18h30-20h30, Centre parisien d'études critiques (37 bis rue du Sentier, 75002 Paris)

Orazio Irrera Archives coloniales et violence épistémique

Martina Tazzioli (Université Aix-Marseille) – Decolonizing visibility : au-delà du paradigme de la représentation

blog : https://decolonisationsavoirs.wordpress.com/

plan d'accès : https://decolonisationsavoirs.wordpress.com/about/ (métro ligne 8 : Bonne Nouvelle)

contact : decolonisation.savoirs@gmail.com

-"Face à la volonté de la Ville de Paris de faire adopter un vœu visant à sanctionner le mouvement Boycott-Désinvestissement-Sanctions, les maires de Bethléem, Jéricho et Ramallah écrivent à Anne Hidalgo, maire de Paris, préoccupés par cette décision qui « donnerait un signal à contre-sens des efforts de paix et du droit international »."

Source : https://blogs.mediapart.fr/olivia-e...

Jeudi 11 février 2016,

Madame Anne Hidalgo
Maire de Paris
Place de l’Hôtel de Ville
75196 Paris cedex 04

Madame la Maire,

Nos villes entretiennent des relations d’amitié et de coopération depuis de nombreuses années. Nous nous en félicitons et aspirons à la continuité et au développement des liens d’amitiés déjà ancrés entre nos deux peuples.

Nous valorisons également la politique et l’action menées par la Ville de Paris dans la consécration des valeurs de paix et de justice dans le monde, et plus particulièrement au Proche-Orient. Une politique volontaire maintes fois traduite, par le vœu en faveur de la reconnaissance de l’État de Palestine, et les accords conclus entre nos deux villes.

Après une réunion de nos trois municipalités, Ramallah, Bethléem et Jéricho, nous avons opté pour l’envoi de cette lettre unifiée individuellement, afin d’exprimer notre position.

Madame la Maire,

Comme vous le savez, nous restons profondément attachés à une résolution pacifique du conflit israélo-palestinien sur la base des deux États conformément aux résolutions relatives de la légitimité internationale et les accords conclus entre les parties, israélienne et palestinienne. Cette vision est portée et soutenue par l’ensemble de la communauté internationale. La fin de l’occupation israélienne de la Palestine en est une condition sine-qua-non ainsi que le recouvrement des droits nationaux légitimes du peuple palestinien.

Notre objectif n’étant pas de boycotter le peuple israélien, mais l’occupation par Israël de la Palestine, la politique et les pratiques de colonisation du gouvernement israélien qui ne font que dépérir l’horizon politique pour les deux peuples.

C’est dans cet objectif que nous vous écrivons aujourd’hui. En effet, nous avons appris qu’un vœu serait déposé par les élus au conseil de Paris, relatif à « la condamnation du boycott d’Israël et à la promotion de la paix entre israéliens et palestiniens… » et nous en sommes profondément préoccupés.

Un tel vœu donnerait un signal à contre-sens des efforts de paix et du droit international, il risquerait d’encourager l’occupation et la répression du peuple palestinien.

L’occupation sous laquelle sévissent des millions de palestiniens, ainsi que la colonisation et le système d’expropriation et d’apartheid qui en découle constituent des violations graves du droit international, des droits inaliénables du peuple palestinien et sapent toute solution politique.

Nous souhaitons que le Conseil de Paris reconsidère sa position pour protéger cette paix fragile et particulièrement menacée en terre de paix, la Palestine occupée. Il adresserait ainsi un message fort d’engagement en faveur du droit international et de la diplomatie comme seul moyen d’avancer, tel est l’esprit de l’initiative française annoncée par S. E. Monsieur Laurent Fabius.

Il témoignera, enfin, de son respect à l’égard du droit des palestiniens, et confirmera que la Communauté internationale restera aux côtés de ceux qui respectent ses droits et ses principes.

Nous vous prions de croire, Madame la Maire, en l’expression de nos salutations les meilleures.

Madame Vera Baboun, maire de Béthléem
Monsieur Mohammed Jalaytah, maire de Jéricho
Monsieur Musa Hadid, maire
de Ramallah

Action citoyenne de boycott : on ne nous fera pas taire !

politis.fr

C’est avec consternation que le Collectif National pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, ainsi que les organisations soussignées, ont pris connaissance des divers vœux déposés dans plusieurs arrondissements de Paris pour condamner l’expression citoyenne consistant à boycotter les produits israéliens tant que ce pays ne respectera pas le droit international.

Ces demandes visent à délégitimer cette forme d’action citoyenne qui, nulle part ailleurs dans le monde et jamais dans l’histoire, n’a fait l’objet de poursuites judiciaires. En s’en prenant ainsi à ceux qui défendent le droit face à ceux qui violent chaque jour les conventions de Genève, les résolutions des Nations unies, elles cautionnent la politique d’un État qui se met délibérément hors la loi en bafouant le droit international. Elles éludent soigneusement la question essentielle : en l’absence de mesures contraignantes de la part des États, que peuvent faire les citoyens pour s’opposer à l’expansion de la colonisation qui mine la possibilité même d’un État palestinien, aggrave le chaos régional et menace la paix ?

Nos organisations n’ont pas toutes une position similaire sur le boycott mais toutes défendent le droit des citoyens à appeler au boycott et à le pratiquer quelle qu’en soit l’étendue, toutes demandent l’abrogation des circulaires Alliot-Marie / Mercier et toutes soutiennent les nombreuses actions menées dans le pays pour la liberté d’expression.

Le Collectif National ainsi que les organisations signataires sont vivement préoccupés par ces tentatives d’atteinte à la liberté d’expression. Ils dénoncent avec force les amalgames qui accompagnent ces vœux, les uns assimilant la défense des droits de l’Homme à « un climat nauséabond » visant à « saper les efforts du camp de la paix », les autres l’assimilant à « un mouvement illégal » « contraire à la promotion de la paix entre Israéliens et Palestiniens ».

Les élus respectueux du droit international, épris de justice et de paix sont appelés à rejeter fermement ces vœux qui, au nom de la défense d’Israël et de sa place dans le monde, en réalité au nom d’un soutien inconditionnel à la politique de l’État d’Israël, avalisent l’occupation et la colonisation de la Palestine. C’est cette politique qui « sape les efforts du camp de la paix » et qui « est illégale et contraire à la promotion de la paix entre Israéliens et palestiniens ».

Le collectif national ainsi que les organisations signataires appellent à un rassemblement devant l’Hôtel de Ville de Paris au moment des débats sur ces vœux (jour et heure à préciser) pour défendre la liberté d’expression et rétablir la vérité sur l’action citoyenne BDS et la prétendue illégalité du boycott.

Signataires membres du Collectif pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens :

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International – AILES Femmes du Maroc - Alternative Libertaire (AL) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l'Homme et non-violence – Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Droit-Solidarité – Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Organisation de Femmes Egalité - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Parti de l'émancipation du peuple – Participation et Spiritualité Musulmane (PSM) - Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme - Une Autre Voix Juive (UAVJ) – Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide (UJRE) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires

Autres collectifs signataires : la Campagne BDS France, la Plateforme des ONG pour la Palestine

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact