Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 09:58

Saint Felix de Pallières: une présence de métaux lourds dans le sang au-delà des valeurs de référence

​Pollutions de la mine cévenole de St Felix de Pallières

L’Agence Régionale de Santé publie les résultats de ces analyses qui confirment que la population est fortement exposée à des métaux lourds ! Aidez-vous à faire la lumière de cette affaire !

Aujourd’hui une étude officielle vient de confirmer nos pires craintes : une partie importante de la population est bien exposée à des quantités dangereuses de métaux lourds dans cette zone !

Arsenic, plomb et cadmium ! Les résultatsde la campagne d’analyses lancée par l’ARS (Agence Régionale de Santé) viennent de tomber : près de 7% des habitants de cinq communes des Cévennes gardoises, parmi les 675 ayant accepté d’être testés ont une imprégnation dépassant les valeurs de référence pour les trois métaux lourds testés, à savoir l’arsenic, le plomb ou le cadmium. Ces personnes se sont vues proposer un suivi médical personnalisé, avec leur médecin traitant et un médecin accompagnateur de l’ARS (pour plus de détails voir l’article sur le site du journal de l’Environnement ).

Ces premiers résultats montrent que ce que nous craignions est malheureusement vrai : une proportion importante de la population est exposée à des quantités assez importantes de métaux lourds pour impacter leur santé ! Plus que jamais notre plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui est d’actualité.

Il y a quelques jours nous vous avions sollicité pour soutenir notre action juridique relative à ces pollutions par les métaux lourds. Il nous reste 3 jours pour rassembler les 1000 Euros qu’il nous manque pour la financer notre action en justice pour faire toute la lumière sur les responsabilités dans cette affaire de santé publique !Vous pouvez nous y aider en donnant sur le site de Citizencase ( dons déductibles des impôts à 66%).

-Plus d'infos et signature sur http://tinyurl.com/hlqlwr5 (// cyberaction N° 793 : stop à la pollution des anciennes mines dans les Cévennes)....

Dans la belle région des Cévennes, les anciens sites miniers de la vieille Montagne (mine de la croix de Pallières et mine Joseph) polluent la terre, l'eau et l'air et donc les habitants d'Anduze, de Saint Felix de Pallières, de Thoiras, de Tornac, dans le Gard.

-autres méfaits écologiques sur cette fois ,des dissimulations inacceptables de l’état

CP France Nature Environnement du MERCREDI 17 FEVRIER 2016

NDDL : les dissimulations inacceptables de l’état

Le Canard Enchaîné vient de rendre public un rapport transmis par la DREAL[1] des Pays de la Loire au préfet de Loire-Atlantique en 2014, qui contredit l’argumentation des soutiens au projet d’aéroport : le réaménagement de l’aéroport existant de Nantes-Atlantique n’aura pas d’impact négatif sur le lac de Grand Lieu, à l’inverse d’un transfert. Plus grave encore que cette révélation, ce rapport avait été dissimulé par l’Etat alors même que les associations avaient demandé communication de tous les rapports existants quant à l’impact environnemental du réaménagement de Nantes-Atlantique. Cela est de mauvais augure pour le débat précédant l’hypothétique référendum.

Cela fait plusieurs mois que les soutiens au projet d’aéroport prétendent que la solution d’un réaménagement de l’aéroport existant entraînera un impact négatif sur le lac de Grand Lieu, situé au sud de Nantes. Le Premier Ministre est même allé jusqu’à l’affirmer à l’Assemblée Nationale pour justifier la nécessité du nouvel aéroport. Pourtant le rapport de la DREAL confirme l'analyse des associations : c’est bien le transfert de l’aéroport vers Notre-Dame-des-Landes et non son réaménagement qui risque de porter atteinte à la faune du lac de Grand-Lieu en augmentant la pression foncière à ses bords. Rappelons en outre qu'il détruira plusieurs centaines d'hectares de zones humides.

L’existence de ce rapport de 2014 ne peut qu’interroger nos associations : en effet, nous avions en mars 2015 écrit au préfet de Loire-Atlantique en lui demandant de nous transmettre tous les rapports réalisés « quand aux incidences environnementales possibles d’un tel réaménagement ». Le rapport de la DREAL ne nous a jamais été communiqué : il a donc été dissimulé par la préfecture, alors même que l’argument des impacts du réaménagement sur le lac de Grand Lieu prenait de plus en plus de place médiatiquement parlant. Plus grave encore, cet argument était parallèlement utilisé par la préfecture elle-même devant le tribunal administratif de Nantes pour justifier de l’absence de solution alternative au transfert de l’aéroport... aboutissant au rejet de nos recours en justice. Le Préfet n'a ainsi pas hésité à mentir aux associations de protection de la nature puis aux juges du tribunal administratif.

« La dissimulation qui a été faite de ce document est insupportable et inacceptable ! » estime Denez L’Hostis, président de France Nature Environnement. « Elle confirme que ce dossier d’aéroport a été instruit dans la plus grande opacité, si bien que les différentes phases de concertation avec le public n’ont jamais été que poudre aux yeux. Combien d’autres analyses défavorables au projet sont encore gardées secrètes par l’Etat ? Nous exigeons que tous les documents utiles à la compréhension du dossier soient enfin mis sur la table. L’hypothétique référendum à venir ne saurait être organisé sur le fondement d’un mensonge d’État »

Pour mieux comprendre la mobilisation contre ce projet d'aéroport, lire ici le résumé des 8 choses à savoir sur Notre-Dame-des-Landes.

[1] Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Loire-Atlantique (services déconcentrés du ministère de l'environnement en région).

Télécharger ce communiqué en format PDF.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact