Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 10:23

La Vía Campesina - Bulletin Électronique Décembre 2015

(Harare, 23 de décembre de 2015) L'édition de décembre 2015 du bulletin électronique de la Via Campesina est maintenant disponible. Nous y faisons écho aux mobilisations contre les fausses solutions à la crise climatique promues par les gouvernements à la COP21 à Paris. La Via Campesina et la Confédération paysanne y ont défendu l'agriculture paysanne et la souveraineté alimentaire comme alternative à la crise actuelle. Nous partageons aussi des articles et images de notre mobilisation à Nairobi contre la conférence ministérielle de l'OMC.
Et bien sûr, nos meilleurs vœux pour l'année 2016! Clique,ICI.

Via-info-fr@viacampesina.org
http://viacampesina.org/Via-info-fr/
https://mail.viacampesina.org/lists/listinfo/Via-info-fr

Écrivez au ministre brésilien de la Justice au Brésil pour le sauvetage des derniers des Kawahiva

Chers amis,

Ce message est important. Les derniers des Kawahiva ont besoin de votre aide - aidez-nous à sauver l’une des tribus isolées les plus menacées au monde.

Les Kawahiva sont un petit groupe d’Indiens isolés qui luttent pour survivre devant l'invasion de leur forêt par des bûcherons illégaux. Au Brésil, de nombreuses tribus isolées ont déjà été complètement anéanties par la violence et les maladies introduites par les bûcherons. Des sociétés autrefois prospères et indépendantes ont disparu pour toujours ou ont été réduites à quelques survivants.

Si les envahisseurs de leur territoire ne sont pas refoulés, les Kawahiva subiront le même sort.

Mais le ministre brésilien de la Justice a le pouvoir de protéger leurs terres de façon permanente - le décret qui le permettrait se trouve en ce moment même sur son bureau. Nous devons le convaincre de le signer.

Comme toutes les tribus isolées, les derniers des Kawahiva risquent de disparaître si leur territoire n’est pas protégé. Mais avec votre aide nous pouvons les sauver.

Les territoires indigènes constituent une barrière à la déforestation de l’Amazonie. Une victoire gagnée pour les Kawahiva est donc une victoire gagnée pour l’humanité toute entière.

Nous dépendons de vous : écrivez aujourd’hui au ministre de la Justice.

Nous vous remercions infiniment.

Stephen Corry
Directeur

À: gabinetedoministro@mj.gov.br
Cc: gabinetemj@mj.gov.br
Cci: info@survivalfrance.org

Objet : Sauvez les Kawahiva!

Monsieur le Ministre,

Je suis extrêmement préoccupé par la situation des Kawahiva, une tribu isolée de l’Etat du Mato Grosso. Ils sont l’un des peuples les plus vulnérables de la planète. Depuis trois ans, ils fuient constamment pour échapper aux bûcherons armés et aux éleveurs qui envahissent et détruisent la forêt dont ils dépendent pour vivre. Selon la FUNAI et des procureurs de la République, ils ont été victimes de nombreuses attaques menées dans le but de les décimer.

Le décret permettant la démarcation de leur territoire, Rio Pardo, est sur votre bureau depuis des mois. Si leur territoire n’est pas démarqué et adéquatement protégé je crains que les Kawahiva ne soient anéantis par la violence des étrangers et par des maladies telles que la grippe ou la rougeole contre lesquelles ils n’ont aucune immunité.

La Constitution brésilienne garantit les droits territoriaux des peuples indigènes. Je vous prie de bien vouloir la respecter et de démarquer le territoire de Rio Pardo de toute urgence afin de sauver les Kawahiva.

Dans cet espoir, je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact