Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 08:30

04/12/2015

Grand Palais : l'exposition Solutions COP21 perturbée par des manifestants

L'exposition Solutions COP21 a été perturbée vendredi par des manifestants qui dénonçaient la "bonne conscience verte" des entreprises qui y participent.

Ils ont été dispersés sans ménagement. Vendredi, l'exposition Solutions COP21, organisée au Grand Palais à Paris en marge de la conférence climat, a été perturbée par des manifestants, dispersés violemment. Des journalistes se sont également fait évacuer du Grand Palais. Plusieurs ONG, parmi lesquelles Attac ou Les Amis de la Terre, avaient organisé une fausse visite de cette exposition dédiée aux solutions des entreprises, collectivités locales et associations, pour lutter contre le réchauffement climatique. Plusieurs "groupes" avaient été organisés pour cette fausse visite du salon, au cours de laquelle des militants dénonçaient la bonne conscience verte que s'achètent selon eux les entreprises en y participant.

Violemment évacués. Accompagnés de journalistes qui couvraient cette manifestation, ces militants ont été encerclés par de nombreux agents en civil, équipés de brassards "police" ou "sécurité". Puis, le militant qui avait pris la parole a été violemment sorti de la grande nef. Chacun des participants à cette action a ensuite été expulsé. À l'extérieur, un manifestant, monté sur un lampadaire, a déployé une banderole pendant environ une demi-heure. Il a été délogé par un policier d'une unité de secours en montagne, équipé d'un baudrier. "Une trentaine de manifestants ont été repoussés du Grand Palais, puis contrôlés", a indiqué une source policière, qui n'a pas fait état dans l'immédiat d'interpellations. La préfecture de police de Paris avait interdit les manifestations sur les Champs-Élysées et aux abords du Grand Palais, dans le cadre de l'état d'urgence.

Un des rares événements maintenu.L'exposition Solutions COP21, ouverte depuis vendredi midi, regroupe des entreprises, collectivités locales et associations, qui présentent leurs solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. Il s'agit de l'un des rares événements de la COP21 ouverts au grand public qui ont été maintenus depuis l'instauration de l'état d'urgence. Les accès à cette exposition ont été temporairement fermés vendredi après-midi après la manifestation. Les 1.200 m² du Grand Palais accueillent les 200 partenaires de Solutions COP21 jusqu'au 10 décembre. Plusieurs personnalités doivent se rendre au Grand Palais vendredi soir, à l'occasion de l'inauguration officielle de l'exposition, dont la ministre de l'Écologie Ségolène Royal.

-Point sur les négociations

COP21: après 5 jours de négociations, le compte n'y est toujours pas

Alors que les discussions se sont tendues ces derniers jours et que les négociateurs n’ont plus que quelques heures pour remettre leur texte à Laurent Fabius, le président de la COP21, les co-présidents ont publié ce matin deux versions du texte d’accord : le texte officiel et un autre document comprenant des propositions de compromis. L’objectif : réussir à trouver un maximum de consensus d’ici samedi midi.

Point "terreur" pour "Gérard Onesta :la terreur c'est aussi la répression voulue par Hollande contre des manifestants pacifistes et écologistes !

-Rappel du message de RASSEMBLER ET AGIR POUR UN NOUVEAU MONDE EN COMMUN

Election régionale votetour dimanche 6 décembre :
RASSEMBLER ET AGIR POUR UN NOUVEAU MONDE EN COMMUN :

Alors que notre pays est en deuil, les élections régionales des 6 et 13 décembre peuvent paraitre secondaires. C’est pourtant tout le contraire. Car l’objectif politique des assassins est de casser la démocratie, instaurer la peur et nous diviser. Restons debout et avançons. Se saisir d’une élection libre et voter un projet commun pour mieux vivre ensemble est une réponse à ceux qui veulent instaurer la terreur.

En votant le 6 décembre, affirmons que la démocratie doit venir avant les idéologies religieuses comme principe organisateur de la société. Soyons fiers de notre tradition de débat démocratique, des valeurs de notre République laïque, et d'une citoyenneté active qui interroge les dirigeants.

Notre liste rassemble largement les citoyens et mouvements indépendants du gouvernement avec des solutions alternatives concrètes aux politiques d'austérité et productivistes.

Elle est un barrage à une droite stérile et à un FN dangereux.

La redistribution des richesses et la transition écologique sont les grandes questions que nous devons prendre à bras le corps dans notre région.

Nos concitoyens attendent aussi une vraie pratique démocratique pour élaborer et contrôler les décisions politiques ; ils attendent des élus irréprochables.

C'est pourquoi :

  • Nous voulons repenser l'emploi pour toutes et tous en protégeant les services publics et en développant une économie locale, respectueuse des êtres humains et de notre planète,
  • Nous contribuerons à la transition écologique au travers des énergies alternatives, des transports en commun et d’une agriculture respectueuse de l’environnement et de la santé.
  • Nous préserverons les droits sociaux fondamentaux (mobilité, santé, éducation, culture).
  • Nous ferons primer la coopération des territoires sur la compétition qui délaisse les campagnes et des quartiers.
  • Nous nous engageons sur une charte éthique et démocratique pour le non cumul des mandats, la transparence, le relai des mobilisations locales et une vraie implication citoyenne.

LE DIMANCHE 6 DÉCEMBRE JE VOTE, POUR UNE NOUVELLE RÉGION, POUR UN NOUVEAU MONDE !

Pour la liste conduite par Gérard Onesta

-La société civile violemment expulsée du salon du « greenwashing »

Par Erwan Manac’h - Suivre sur twitter - 4 décembre 2015

Les militants de la cause climatique se sont invités au salon « solutions 21 » pour dénoncer le « greenwashing », donnant lieu à un nouvel épisode de la répression du mouvement écologiste.

Midi, dans les allées guindées du Grand Palais, l’atmosphère se crispe doucement. La mine austère et l’allure imposante des policiers en civil se font de plus en plus pressantes et de nombreuses personnes sont interdites d’entrée et écartées vers le métro.

Ce vendredi, jour d’ouverture du salon « Solutions 21 », plusieurs organisations de la coalition climat 21 avaient annoncé la tenue d’un « Lobby tour », pour décrypter ce que cachent les affichages « écoresponsables », « verts » et « durables » des grandes entreprises qui se sont offertes un stand, moyennant 250 000 euros, par exemple, par Engie (ex GDF).

« On aurait pu organiser ce salon si nous avions voulu faire une caricature du "greenwashing" », ironise Audrey Arjoune, de l’ONG Peuples solidaires.

Les nominés sont (notamment) :

  • Vinci, qui présente au salon son travail dans le cadre du « tink tank » Vivapolis qui préfigure l’Institut de la ville durable qui doit être lancé le 8 décembre, avec notamment la banque HSBC, Dassault et Suez. « L’emblème de cette entreprise, c’est Notre-Dame-des-Landes. Nous n’estimons pas qu’il fasse partie des solutions », note Floriant Copain, président des Amis de la Terre.
  • Engie, ex GDF, qui détient 30 centrales à charbon dans le monde. « Si on les additionne avec les 16 centrales détenues par EDF, dont l’État français est également actionnaire, cela représente la moitié des émissions de gaz à effet de serre de la France », dénonce Sylvain Angerand, coordinateur des actions pour les Amis de la terre France.

  • Avril-sofiprotéol, géant français de l’agro-industrie, qui fait la promotion de l’agrocarburant sur son stand du salon « solutions 21 ». « L’agrocarburant a provoqué l’accaparement de 17 millions d’hectares de terre et déstabilise fortement le marché de l’alimentaire », dénonce Laurence Marty, du collectif Toxic tour.

Stand d’Avril-sofiprotéol

EM.

Lire > Green Washing : Le poker menteur des firmes

13 h, deux guides s’autodéclarent et commencent une visite guidée, l’un en français, l’autre en anglais. Le groupe, qui compte de nombreux journalistes, est immédiatement encerclé par les policiers en civil :

« Il faut savoir qu’un plein de voiture avec des agrocarburants représente l’équivalent de la nourriture d’une personne vivant sur le continent africain en un an. Voilà le modèle qu’on nous propose pour sauver le climat, alors que l’agriculture paysanne, en polyculture-élevage, existe », commence le guide francophone.

Toute tentative d’avancée dans les allées est stoppée par les forces de l’ordre qui finissent par bloquer un groupe d’une vingtaine de personnes. « Voilà un autre scandale, s’époumone Sylvain Angeraud, coordinateur des campagnes pour les Amis de la terre, qui a pris la suite de la visite guidée. L’huile de palme prétendument durable est cultivée avec un pesticide reconnu comme neurotoxique par l’OMS, le « paraquat ». Il aurait tué plus d’un million de personnes dans le monde. »

Tentative de visite à l’intérieur du Grand Salon, encadrée par la police.

EM.

« La compensation carbone c’est aussi une grande arnaque, enchaîne-t-il dans la cohue. Ça permet à des entreprises de continuer à polluer. J’aurais aimé pouvoir aller discuter avec mes amis de Pur projet, qui se présentent comme une ONG alors qu’ils sont une entreprise qui a pour client Vinci, GDF Suez et un certain nombre d’autres entreprises qui achètent des crédits de compensations carbone. Je suis allé visiter leur projet au Pérou. Pur projet achète des forêts au Pérou et les autorités du pays interdisent aux communautés de couper un arbre, sous peine d’être poursuivies en justice. »

Sylvain Angeraud, des Amis de la terre, quelques secondes avant son expulsion.

EM

Alors qu’il tente de poursuivre, il est tiré par le bras et violemment exfiltré par les forces de l’ordre. Le petit groupe subira le même sort, après une vaine tentative de s’asseoir en signe de résistance pacifique. C’est bientôt tout le salon qui sera fermé au public.

Devant le Grand Palais, les quelques 220 personnes triées au faciès, dont l’accès a été refusé, forment une manifestation improvisée. Une banderole est brièvement déployée devant les marches du monument, avant d’être repliée de force par les policiers en civil.

Deux sommations plus tard, la foule déjà émoussée par un jet de lacrymogène, ne demande pas son reste, préférant éviter les interpellations massives qui semblent se profiler.

« Tout ça pour une petite bande d’écolos », soupire une passante qui constate, dépitée, « qu’ils ont probablement coupé le réseau téléphonique ».

Selon le témoignage d’un exposant, le salon a été entièrement évacué vers 17 h pour faire entrer les chiens démineurs. Un pince-fesse avec VIP devait se tenir en soirée, uniquement sur invitation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact