Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 06:52





À propos du 2e tour des élections régionales

le Collectif contre la gare de la Mogère a envoyé le communiqué de presse ci-joint.

Les «États Généraux du rail» annoncés par la liste d'union PS (Carole
Delga, favorable à la gare de la Mogère) et EELV-FdG (Gérard Onesta,
opposant à cette même gare) ne sont pas satisfaisants: certes, Carole
Delga annonce que la question sera remise sur la table, mais elle ne dit
pas que les travaux seront arrêtés pendant ce temps. Certes, Gérard
Onesta signale que Carole Delga n'aura pas la majorité absolue à elle
seule, mais il n'est pas certain qu'il arrive à bloquer ce projet si la
présidente de région y est favorable.

Les deux autres candidats, de la liste LR (Dominique Reynié) et de la
liste FN (Louis Aliot), n'ont pas répondu à nos questions sur la gare de
la Mogère, et ne se sont pas exprimés sur le sujet. On peut donc penser
qu'ils n'ont pas l'intention d'abandonner le projet: dans le cas
contraire, ils ne se seraient pas privés de nous le dire, sachant qu'il
s'agit d'un projet lancé par des socialistes.


*Des manifestations ce samedi 12 décembre, pour la fin de la COP21*

* *à 11h, devant la Préfecture à Montpellier, contre le soutien aux
projets inutiles:*

Ce rassemblement est organisé à l'initiative:
- du Collectif Oxygène, opposé au centre commercial
Oxylane/Décathlon à Saint-Clément-de-Rivière,
- du Collectif Caylus, opposé à l'urbanisation de la ZAC de Caylus,
sur des vestiges gallo-romains et des terres gorgées d'eau,
- du Collectif contre la gare de la Mogère
- et avec le soutien d'Eau Secours 34.

Ce rassemblement a pour but d'interpeler le préfet sur les atteintes
à l'environnement, la perte de la biodiversité, les risques de
l'urbanisation en zone inondable, et la disparition de terres
cultivables. Les questions en jeu sont différentes pour chaque
projet, mais il y a des points de rencontre.


* *à**16h 30, place de la Comédie: action symbolique pour clôturer la
COP21.*
Grand rassemblement citoyen à la Comédie autour de la sphère située
sur cette place, avec des nuages, des centrales (charbon,
nucléaire), des tracts et des banderoles!


Au sujet des terres agricoles, on peut signaler ce Manifeste citoyen
pour la sauvegarde des terres agricoles et du climat
<https://drive.google.com/file/d/0B_YvJcIKM8SuNkFqbXdTUnZhSE0/view?usp=sharing/manifeste-terres-agricoles.pdf>,
qui peut être signé à cette adresse <http://goo.gl/forms/26BI5ffSO7>.
C'est un texte général: dans le cas de la gare de la Mogère, les
questions en jeu (outre l'efficacité du système ferroviaire et la bonne
utilisation des finances publiques) concernent principalement
l'écoulement des eaux en cas de forte pluie, et le blocage des derniers
corridors écologiques entre la mer et l'arrière-pays.


Pour le Collectif contre la gare de la Mogère
Michel Julier
06.83.83.37.40
Site internet: http://garetgv.free.fr

"Collectif contre la gare de la Mogère (Montpellier-TGV)
Jeudi 10 décembre 2015
L’accord Delga-Onesta fait l’impasse sur la gare de la Mogère
Avant les « États Généraux du rail » promis par Carole Delga, un moratoire
sur les travaux est indispensable. Ensuite, il sera trop tard !
Les listes PS (Carole Delga) et EELV-FdG (Gérard Onesta) aux élections régionales en Languedoc-
Roussillon / Midi-Pyrénées ont fusionné entre les deux tours, en proportion des scores obtenus au
1er tour, mais certains points du programme restent à éclaircir.
 Carole Delga, comme les autres élus PS, est favorable à la nouvelle gare TGV de
Montpellier (la gare de la Mogère), avec des arguments mensongers que nous avons
dénoncés. Le soutien du PS (et du gouvernement) concerne également les 4 autres gares
TGV excentrées de Nîmes, de Béziers et de Narbonne (sur le projet Montpellier-Perpignan),
et de Montauban (sur le projet Bordeaux-Toulouse).
 Gérard Onesta et les partis qui le soutiennent, EELV et le FdG principalement, sont des
opposants actifs à la gare de la Mogère. Ils se sont engagés à s’opposer à tout financement
régional pour cette gare. Les candidats EELV, dont Gérard Onesta, ont d’ailleurs organisé
des actions médiatiques sur le site de la gare de la Mogère.
Carole Delga promet des « États Généraux du rail » après le 2e tour pour remettre à plat la gare de
la Mogère et d’autres projets. Mais elle n’évoque aucun moratoire. Un moratoire est pourtant
indispensable pour éviter que les travaux ne soient achevés avant la conclusion des États Généraux.
Le moratoire est également nécessaire pour attendre l’issue des recours contentieux déposés contre
la déclaration de projet et contre le financement par partenariat public-privé.
Nous appelons les responsables de cette liste fusionnée à indiquer les décisions qu’ils prendront en
cas de victoire aux élections. Carole Delga financera-t-elle malgré tout la gare de la Mogère et les
coûteuses infrastructures nécessaires pour raccorder celle-ci et la ZAC Oz (autour de la gare) au
réseau de tramway et à l’autoroute A9, pendant les « États Généraux du rail » ? Gérard Onesta
laissera-t-il faire tout ce bétonnage qui multipliera les inondations dans ce secteur déjà très exposé ?
Notre collectif, apolitique, a également interrogé les deux autres listes en présence, la liste FN de
Louis Aliot et la liste LR de Dominique Reynié, sans obtenir aucune réponse ou déclaration. La gare
de la Mogère ayant été décidée par des élus socialistes, ce silence signifie probablement que ni
M. Aliot, ni M. Reynié, n’envisagent d’abandonner ce projet.
Le Collectif « Non à la 2e gare TGV de Montpellier », composé d'associations et de citoyens.
Contact : 06.83.83.37.40 (Michel Julier), garetgv@free.fr
Site internet : http://garetgv.free.fr "

http://objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr/politique/elections/2015-12-10/regionales-delga-et-onesta-veulent-des-etats-generaux-du-ferroviaire.html

Régionales : Delga et Onesta veulent des états généraux du ferroviaire

Par Anthony Rey | 10/12/2015

Lors d'une réunion à Montpellier, le 10 décembre, visant à lancer un appel citoyen en sa faveur, Carole Delga (PS) a promis qu'en cas de victoire aux régionales, elle remettra à plat l'ensemble des dossiers ferroviaires de la nouvelle région. Elle ne nie pas que la question de la future gare TGV de Montpellier l'oppose, pour l'heure, à son allié d'EELV, Gérard Onesta

Tête de liste PS-PRG aux élections régionales, Carole Delga a annoncé qu'en cas d'élection à la présidence de la future région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, après le 2nd tour se tenant le 13 décembre, elle réunira des états généraux du ferroviaire au cours du premier semestre 2016. L'opération visera selon elle à remettre à plat l'ensemble des projets ferroviaires intéressant la nouvelle région.

La question de la Mogère

Ces états généraux devraient donc permettre à la candidate PS de déminer la question de la future gare TGV de Montpellier, en cours de construction, en vue d'une livraison prévue fin 2017. Des rumeurs circulant depuis la veille indiquaient que Carole Delga, dans l'hypothèse de son élection, pourrait suspendre le co-financement de la Région (34 M€) à ce chantier de 135 M€.

Carole Delga n'a pas caché le différend l'opposant à son allié écologiste du second tour, Gérard Onesta, sur le sujet. Elle a réaffirmé son soutien au projet, alors qu'EELV combat de longue date ce chantier, positionné sur le site de la Mogère, à Montpellier.

"J'ai dit plusieurs fois que je suis favorable à ce projet, rappelle Carole Delga. Les états généraux du rail, en 2016, permettront de remettre à plat ce dossier, mais aussi celui des trains du quotidien, et de l'intermodalité train/tram/route, et ce en présence des usagers, des citoyens, des syndicats, de la SNCF, des financeurs et des collectivités concernées. L'accord passé avec EELV ne se résume pas à un copier-coller de nos propositions. Il existe des points communs, tels que la politique de soutien aux territoires, même ruraux ; le développement économique, social et solidaire ; ou les énergies renouvelables, avec par exemple le développement de l'éolien marin. Sur tous les autres points, nous débattrons de façon loyale."

"Le rail, dans nos deux régions, a souvent été un lieu de friction, poursuit Gérard Onesta. Nous voulons en faire un lieu d'unification. Il faut voir comment pourra se faire la jonction entre les deux territoires. Et il faut dire que les investissements ne sont pas infinis, on le sait. Nous mettrons ces dossiers sur la table, sans tabous. C'est une façon totalement nouvelle de faire de la politique, qui permettra de dépasser les divisions du passé."

Un "appel citoyen" face au FN

Ces annonces ont été faites lors d'une réunion destinée à lancer un "appel citoyen" en faveur de la candidature de Carole Delga, dans un climat de forte poussée du FN lors du 1er tour des régionales. Face à une assistance de près de 200 personnes, un panel de représentants du monde politique, économique, scientifique, culturel et associatif a expliqué les motifs de ce soutien, en concentrant ses attaques sur Louis Aliot et le programme du FN.

Pierre Deniset (société Kaliop) a souligné l'urgence de "maintenir des relations ouvertes entre tous, car ce sont des indicateurs d'un redémarrage économique, qu'il ne faut pas casser". Pour sa part, le directeur du Pôle BioSanté Rabelais, Joël Bockaert, a rappelé que l'enseignement supérieur et la recherche reposent sur "l'ouverture, la volonté d'apprendre et de comprendre : tout ce qui s'oppose aux valeurs du FN", en concluant : "Ce n'est pas avec des principes simplistes qu'on résoudra nos problèmes".

La liste des soutiens à Carole Delga issus de la société civile a été communiquée lors de cette réunion, et mentionne plusieurs personnalités en vue en Midi-Pyrénées et dans le Languedoc-Roussillon, telles que Boris Calmette (président de Coop de France L-R), Xavier Chatellier (président de l'URSCOP L-R), Jean Cottave (ex délégué régional d'EDF L-R), Talaat El Singaby (directeur des Internationales de la Guitare), Bénédicte Laurent (fondatrice de Namae Concept), Marion Mazauric (directrice d'Au Diable Vauvert), Michel Robert (ex président de l'UM2), ou encore Bernard Serrou (cancérologue, président du Club Mozart), parmi près de 90 personnes signataires de cet appel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact