Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 10:25

Politique

Ségolène Royal et biodiversité : les internautes modifient le projet de loi jusqu’au 18 janvier

Chacun peut contribuer à faire évoluer le projet de loi pour "la reconquête de la biodiversité" porté par Ségolène Royal. Le texte est disponible, en ligne, du 21 décembre au 18 janvier 2016.

[Mis à jour le 28 décembre 2015, 15h50] Le gouvernement tente par tous les moyens d'intéresser le grand public aux nouvelles lois. Depuis le 21 décembre et jusqu'au 18 janvier prochain, les citoyens peuvent apporter leurs modifications, leurs suggestions et proposer de nouveaux amendements au texte du projet de loi "reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages" de Ségolène Royal. Pour cela, les internautes doivent se connecter sur la plateforme en ligne Parlement & Citoyens. "Un classement vous permet de visualiser en permanence les nouveaux articles et les amendements les plus soutenus. Cet engagement et ces contributions directement issus des citoyens permettent d'enrichir considérablement le texte et le poids que celui-ci peut avoir lors des discussions dans l'hémicycle", précise le site dans un texte de présentation.

Pour voir la VIDEO dans laquelle Ségolène Royal prône un rapprochement entre fiscalités de l'essence et du diesel allez sur
http://www.linternaute.com/actualite/politique/1268661-segolene-royal-et-biodiversite-les-internautes-modifient-le-projet-de-loi-jusqu-au-18-janvier/

Les propositions des internautes pourront ensuite être reprises lors de l'examen du texte, en séance publique, à partir du 19 janvier. Comme le précise Parlement & Citoyens, cette consultation a été lancée par Joël Labbé, en collaboration avec le rapporteur du texte au Sénat, Jérôme Bignon. Ce projet de loi, porté par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, "s'attache à renouveler la définition et la vision de la biodiversité ainsi que les moyens d'action pour sa protection, avec notamment l'introduction du principe de solidarité écologique entre les territoires".

Ce n'est pas la première fois que les citoyens sont sollicités pour s'exprimer sur un projet de loi. Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée du numérique, avait reçu de nombreuses contributions lors de sa consultation publique sur le projet de loi sur le numérique. "En trois semaines, plus de 20 000 participants de tous horizons ont choisi de contribuer à ce texte juridique complexe, produisant plus de 140 000 votes, et plus de 8 000 arguments, amendements ou propositions de nouveaux articles", avait détaillé Matignon dans un communiqué.

Autres articles sur la biodiversité ,l'agroécologie,les boues rouges....
https://blogs.mediapart.fr/b/blog/291215/la-biodiversite-et-lagroecologie

Boues rouges dans les calanques : Ségolène Royal égratigne Manuel Valls

REPLAY - La Ministre de l'Écologie a estimé que l'autorisation par le Premier ministre du rejet de boues rouges dans les Calanques était "une mauvaise idée".

La page de l'émission : RTL Matin

par Dominique Tenza , Camille Kaelblen publié le 30/12/2015

Passe d'armes entre Ségolène Royal et Manuel Valls. Le 29 décembre, la ministre de l'Ecologie a désapprouvé l'autorisation de rejet de boues rouges dans les Calanques, dans les Bouches du Rhône, affirmant que l'ordre venait en fait du Premier ministre au Préfet de région.


Les boues rouges, déchets qui résultent de la production d'alumine, sont considérées comme toxiques par plusieurs associations environnementales. Ségolène Royal n'a donc pas pris de pincettes pour dénoncer clairement le coupable à ses yeux. "L'ordre est venu du Premier Ministre", tranche-t-elle, avant de marteler : "Je désapprouve cette décision", "c'est une mauvaise décision".

Pointé du doigt, Matignon a tout de suite démenti en rappelant que c'est un conseil d'experts indépendants qui a planché sur ce dossier, et que c'est le Préfet qui a ensuite décidé. Manuel Valls n'aurait donc rien à voir avec cette histoire.

Les couacs à répétition entre Manuel Valls et Ségolène Royal

Ce n'est cependant pas la première fois que Ségolène Royal et Manuel Valls s'écharpent ainsi. À la veille du réveillon et avant de clore 2015, Ségolène Royal a peut-être voulu se payer une dernière fois le premier Ministre. Début octobre, déjà, les deux membres du gouvernement s'étaient déchirés sur la grève à Air France : Manuel Valls condamnait "les voyous qui déchirent les chemises", et Ségolène Royal estimait que les torts étaient partagés. Fin octobre, à Notre-Dame des Landes, Manuel Valls annonçait la reprise du chantier. De son côté; Ségolène Royal persistait, dénonçant une "mauvaise idée".

Manuel Valls est Premier Ministre, Ségolène Royal est numéro 3 : logiquement, la hiérarchie s'impose. Mais manifestement pas dans tous les cas. L'ancienne compagne du Président est-elle intouchable ? Bénéficie-t-elle d'un traitement particulier ? Réponse de l'un de ses proches : elle déteste par-dessus tout que l'on s'occupe de ses dossiers. Or l'écologie, c'est chasse gardée...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact