Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 11:19

Le beau cadeau de fin d'année d'EDF aux riverains des centrales nucléaires

EDF va distribuer, gratuitement, des comprimés d'iode aux riverains des centrales nucléaires pour leur éviter le cancer de la thyroïde en cas d'accident...


http://www.bioaddict.fr/article/le-beau-cadeau-de-fin-d-annee-d-edf-aux-riverains-des-centrales-nucleaires-a5224p1.html

La prise d'iode stable (iodure de potassium) est un moyen de protéger la thyroïde contre les effets des rejets d'iode radioactif qui pourraient intervenir en cas d'accident nucléaire. En France, le gouvernement a décidé depuis 1997 d'organiser des distributions de comprimés d'iode pour les populations résidant autour des installations nucléaires. Depuis 1997, la distribution d'iode a été renouvelée régulièrement en 2000, 2005 et 2009. La prochaine campagne a lieu en 2016.

Sur le même thème

Into Eternity : un film au coeur du débat sur le nucléaire

Augmentation des cancers autour des centrales nucléaires

Déchets nucléaires : l'incroyable héritage impossible à gérer

Nucléaire : EDF accusé de négliger la sécurité de la centrale de Nogent-sur-Seine

Nucléaire : la fermeture de Fessenheim de nouveau reportée

DOSSIER SPECIAL

Les dangers du nucléaire

Les habitants résidant dans un rayon d'environ 10 km autour des 19 centrales nucléaires françaises en activité vont pouvoir retirer dans les prochains jours, dans les pharmacies, des comprimés d'iode pour protéger leur thyroïde contre les effets cancérogènes de l'iode radioactif qui pourrait être rejeté dans l'environnement en cas d'accident nucléaire . Ces comprimés distribués par EDF, et qui ont une durée de vie de 7 ans, viendront remplacer ceux distribués en 2009.

La campagne de distribution, qui s'adressera aux habitants et aux collectivités locales, écoles, entreprises, administrations..., concernera environ 400.000 foyers et 2.000 établissements ouverts au public, répartis sur 500 communes.

Pourquoi une telle mesure alors qu'on nous assure que les centrales nucléaires françaises sont très sûres et qu'on ne risque rien ? En réalité précise M. Delmestre, chargé du comité de pilotage de la campagne et Directeur général adjoint de l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), "même si ce n'est pas quelque chose de probable, loin de là, on sait qu'un accident nucléaire est possible en France". Et ce risque est malheureusement aggravé par la détermination des terroristes à tuer et à provoquer le plus de dégâts possibles. Et dans ce sens les centrales nucléaires représentent une cible privilégiée.

Alors les riverains des centrales vont devoir continuer à garder toujours près d'eux, jour et nuit, à portée de main, la petite boîte contenant les comprimés censés les protéger contre les effets de l'iode radioactif qui pourrait s'échapper des centrales en cas d'accident...Et pour ceux qui habitent au-delà de la frontière des 10 km, (comme si la diffusion de la radioactivité pouvait être cantonnée à cette distance des centrales...), qu'ils se rassurent , des stocks de pastilles d'iode ont été constitués dans les départements pour être distribués en cas de besoin.

Et quelles sont les autres mesures pour assurer la protection des habitants, en cas d'accident, contre les autres effets de la radioactivité , car ils ne se limitent pas au cancer de la thyroïde ? Eh ! bien il n'y en a pas car il ne peut y en avoir. En cas d'accident grave nous vivrons donc le même cauchemar que les habitants de Tchernobyl et de Fukushima ...

Hervé de Malières

Que faire en cas d'accident nucléaire ? Retrouvez plus d'infos sur le site post-accidentel.asn.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Atome
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact