Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 08:41

Nouveau massacre contre les Kurdes et les progressistes à Ankara ! Plus de 90 morts et des centaines de blessés! NON A LA POLITIQUE DE GUERRE ET DE TERREUR DE L’ÉTAT TURC!

L’AKP n’ayant pas obtenu la majorité gouvernementale aux dernières élections législatives du 7 juin 2015, le Président turc Erdogan a déclaré la guerre aux Kurdes et aux forces progressistes, qu’il tient pour responsables de sa défaite, et décidé la tenue d’élections anticipées prévues pour le 1er novembre 2015.

Ce matin, à ANKARA, plusieurs explosions ont eu lieu lors du meeting pour la paix organisé par des syndicats et soutenu par le HDP (Parti démocratique des Peuples). Un bilan provisoire, fait état d e plus de 90 morts et de centaines de blessés. A l a veille des élections du 7 juin, un attentat organisé lors du meeting du HDP à Diyarbakir avait fait état de six morts et plus d’une centaine de blessés. Le 20 juillet 2015, un autre attentat kamikaze perp- étré dans le Centre Culturel d’Amara à Suruc, et visant des jeunes Socialistes du SGDF, avait fait 33 victimes et des centaines des blessés.

Sous couvert de lutte contre le terrorisme, Erdogan a accentué sa sale guerre contre les Kurdes, rompant ainsi le processus de paix pour lequel le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) avait fait maints efforts et concessions durant les deux ans et demi de négociations. Depuis le 24 juillet, l’armée turque bombarde quotidiennement les bases de la guérilla kurde au Sud - Kurdistan (Irak), causant la mort de plusieurs civils. Parallèlement à cette campagne militaire, l’État turc sème la terreur au Kurdistan et provoque la haine et la violence contre les Kurdes partout en Turquie.

Plusieurs villes kurdes comme Cizre, Nusaybin, Sur, Hazro, Diyarbakir, Yenisehir, Silopi sont soumises à des blocus qui empêchent la population d’avoir accès aux soins et aux produits de première nécessité. La police et l’armée turques y mènent une répression sanglante qui a fait jusqu’à présent près de 100 morts de civils, dont de nombreux enfants. La plupart ont été tués par des tireurs d’élite de la police embusqués sur les toits. Au cours des trois derniers mois, au moins 1 600 militants du HDP (Parti démocratique des Peuples), dont plusieurs élus, ont été arrêtés. Malgré cette poli tique de guerre et de terreur, nous poursuivons avec détermination notre combat pour une résolution politique de la question kurde et pour la reprise du processus de paix. C’est dans ce contexte que le PKK a décrété un cessez - le feu qui devait entrer en vigueur le 11 octobre. A cette nouvelle concession du parti Kurde, l’AKP et son gouvernement ont encore une fois répondu par un bain de sang.

La Turquie avance à grands pas vers une catastrophe politique sans nom. Erdogan veut la guerre coûte que coûte en cherchant à diviser la société, en attisant des conflits interethniques et en stimulant le racisme antikurde. Cette nouvelle attaque contre le HDP (Parti démocratique des Peuples) tend à affaiblir les forces démocratiques et progressistes dans leur lutte pour la liberté, la fraternité, l’égalité et la démocratie . Mais malgré cette nouvelle provocation, nous déclarons notre détermination à construire la paix en clamant encore une fois « No pasaran à la politique de guerre et de terreur!»

Nous appelons la communauté internationale à agir immédiatement pour que cessent les massacres, les pogroms et la répression contre les Kurdes, les forces démocratiques et progressistes de Turquie.

Nous appelons la France, l’Union européenne et les Nations - Unies à faire pression sur la Turquie pour qu’elle arrête cette guerre sale et reprenne les négociations avec le mouvement Kurde afin de trouver une issue politique au conflit.

Nous invitons les médias à couvrir la guerre au Kurdistan et à rendre compte des violences et des crimes commis contre le peuple kurde.

Nous appelons à des actions urgentes contre la montée de la violence d’Etat, la violence des droits de l’homme et les pratiques anti - démocratiques partout en Turquie.

Nous invitons tous nos amis, les partis politiques, les associations, les réseaux, les réseaux, les organisations de la société civile et toutes les forces éprises de paix à agir en solidarité avec nous.

Conseil Démocratique Kurde en France (CDKF), PCF, France - Kurdistan, Fédération des Associations Alévies (FEDA), Mouvement des Femmes Kurdes en Europe , ACTIT (Association Culturelle des Travailleurs Immigrés de Turquie) , ESP , FUAF, ATIK, Pazarcik - Elbistan Halk Evi, SYKP , SKB, DIDF, Alinterin Kizilbayrak, ADHK - Paris, ODAK, Bloc Rouge

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact