Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 09:46

Manuel Valls “marchand d’armes” reçu par Sissi en Égypte

Après Jean-Yves Le Drian, Laurent Fabius et le président François Hollande (”Le grand jour de Sissi est arrivé et Hollande sera à ses côtés”), Manuel Valls sera ce week-end en Égypte (avec Le Drian, et peut-être Fabius). Selon le communiqué annonçant l’événement, “il sera reçu par Abdelfattah Al-Sissi et son homologue.” Ce déplacement, “à forte dimension économique, permettra au Premier ministre de soutenir la présence des entreprises françaises en Égypte, à travers l’organisation d’une rencontre avec les milieux d’affaires français et égyptiens. Plusieurs accords, portant sur la coopération économique entre entreprises, sur notre aide au développement et sur les questions de Défense seront signés (…)” Et probablement le contrat Mistral.

La France n’en finit plus de consolider ses relations avec le régime égyptien. Et les journalistes, chercheurs, militants pour les droits humains n’en finissent pas d'observer, ahuris, la position contre-productive du gouvernement français.

Quelles sont les relations France-Égypte depuis 4 ans ? Les coulisses de la vente du Rafale ? Réponses dans mon article sur Orient XXI* : “Rafale à l’Égypte : Paris tourne la page des printemps arabes”. Vendre des armes n’est “pas moral”, mais serait “une bonne affaire économique” ? Faux. L’Égypte n’a pas les moyens de s’offrir une des machines de mort les plus perfectionnées au monde”. Pas plus que le Mistral : “La commission des finances du Sénat a calculé que, malgré les assurances du gouvernement, l’État français perdrait 250 millions dans l'opération”…

Pour vendre ses armes et négocier d’autres contrats dans divers domaines, la France est pourtant prête à tout. Même parler de “transition démocratique” alors que toute opposition est impossible en Égypte. L’exemple le plus flagrant : plus de 1000 personnes du camps adverse ont été tuées en 1 journée…Ou encore reprendre le discours de Sissi. Valls déclarait le 9 février 2015 : « Il faut combattre le discours des Frères musulmans […] ». Le discours des Frères musulmans ? En France ? Le Premier ministre - bien que conseillé par l’auto-proclamée experte du sujet - n’a pas l’habitude de parler d’eux. La déclaration a pris tout son sens trois jours après, quand l’accord sur la vente des Rafale a été annoncé…

Valls, en tant que Premier ministre, est impliqué dans la vente d’armements à l’Égypte : c’est lui qui donne son accord pour chaque transaction. En toute connaissance de cause, la France, pour rester dans le Top 5 des plus gros vendeurs d’armes, continue à vendre des armes utilisées contre des civils, en violation des traités qu’elle a signés et du droit international. Durant le séjour de Sissi à Paris, Bastamag publiait mon article “Malgré les tortures et la répression, la France va-t-elle poursuivre ses ventes d’armes à l’Egypte ?” (spoiler alert : oui) “Plusieurs entreprises françaises ont déjà tiré profit de l’instabilité du pays. […] Des armements lourds et des technologies fournis par la France sont employés pour réprimer des rassemblements pacifiques depuis le début de la révolution égyptienne.”

Claire Talon l’a rappelé lors du colloque organisé par Orient XXI et l’iReMMO vendredi dernier au Sénat : mettre au centre le respect des droits humains “c'est ça le réalisme aujourd'hui”. Surtout quand la France continue à se présenter comme “le pays des droits de l’Homme” (et cela a des conséquences sur les actes des partenaires). Le “réalisme” ce n’est pas dire que Sissi “est le meilleur rempart contre le terrorisme” quand il y a 3 ans, des ministres français et même le président reconnaissaient que le soutien aux dictatures était une mauvaise stratégie et que les faits tendent à prouver que la politique actuelle du régime égyptien engendre toujours plus de “violences terroristes”.

Mais ne dit-on pas qu’il n’y a “rien de tel qu’une bonne dictature pour l’économie” ? Sauf que même dans ce domaine, la compromission de la France ne paie pas.

Pour plus de détails et d’infos, voir mon dossier “L’Égypte, deux ans de pouvoir du maréchal Sissi”, sur OrientXXI.info.

*Orient XXI, média que j’ai participé à créer, fête son second anniversaire. Créer un média indépendant, gratuit, sur le “monde arabe” et le “monde musulman” était un pari risqué. Il l’est toujours. Le bilan de ces 2 ans et les projets sont présentés ici : “Orient XXI, 2 ans déjà : aidez-nous à poursuivre l’aventure”.

Oct 9th, 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact