Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 05:04

CRIIGEN <criigen@criigen.info>

Date : 22 septembre 2015

Le premier bilan international indépendant de l'herbicide Roundup montre qu'il produit des effets toxiques en-dessous des taux réglementaires

L’équipe du Pr. Séralini publie le premier bilan scientifique indépendant des effets toxiques du Roundup, le pesticide le plus utilisé au monde, et du glyphosate déclaré comme son principe actif, alors que la toxicité du Roundup est réévaluée cette année par l’agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) et son autorisation de mise sur le marché éventuellement prolongée jusqu’à 2030. Et si l’agence internationale de recherche contre le cancer classe le glyphosate « cancérogène probable », l’agence réglementaire en charge de son évaluation européenne recommande au contraire une augmentation des doses journalières admissibles. Ce bilan, travail important et indépendant des producteurs de pesticides traitant de la question, montre que des dizaines d’études contenant des preuves d’effets toxiques du Roundup et du glyphosate en dessous des limites réglementaires ont été négligées pour des raisons non scientifiques.

Le Pr. Séralini et ses collègues ont ainsi passé au crible la totalité des études de toxicité du Roundup pour réévaluer de façon indépendante la pertinence des seuils de toxicité établis par les autorités réglementaires. Ils révèlent l’existence d’une vingtaine d’études académiques montrant des effets toxiques à des doses auxquelles les agences réglementaires déclarent une absence d’effets. Des effets toxiques négligés sont même retrouvés dans les expériences réalisées par les industriels eux-mêmes.

Cette nouvelle recherche est publiée dans la revue Food and Chemical Toxicology. Cela signe ainsi la reconnaissance par l’édition scientifique du Prof. Séralini et de son équipe comme les spécialistes mondiaux des effets du Roundup et des OGM qui y sont associés. Ceci est d’autant plus remarquable qu’il s’agit de la revue qui avait retiré en 2012 la publication de l’étude de toxicité à long terme d’un OGM et du Roundup sur des rats de laboratoire effectuée par la même équipe. Cette étude avait subi des attaques féroces de l’industrie des biotechnologies et des agences de règlementation car elle remettait profondément en cause l’innocuité de l’herbicide le plus vendu au monde et des OGM associés, et avait été retirée après le recrutement d’un collaborateur de Monsanto au bureau éditorial de la revue. Depuis, la composition de son bureau éditorial a été remaniée. Par ailleurs, il est rappelé que l’article retiré a été republié dans une autre revue scientifique, Environmental Science Europe, et fait donc à nouveau part du corpus des publications scientifiques auxquelles on peut se référer.

Les résultats de ce bilan montrent que le Roundup est toxique à des doses bien en-dessous des doses règlementaires. Il est incompréhensible que l’agence de sécurité sanitaire allemande (BfR), en charge de l’évaluation européenne du glyphosate, le principe actif déclaré du Roundup, recommande une augmentation de la dose journalière admissible, ouvrant la porte à des expositions aux résidus de Roundup de plus en plus fortes. C’est d’autant plus grave que l’équipe du Pr. Séralini a montré que le Roundup était bien plus toxique que le seul glyphosate, et que les formulations commerciales du Roundup n’ont jamais été testées sur les animaux avec analyses sanguines, sous les considérations fallacieuses que les adjuvants n’étaient pas toxiques. Le CRIIGEN recommande la suspension immédiate des autorisations de mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate comme le Roundup. Les données sur leur toxicité sont aujourd’hui suffisantes pour le réclamer.

Lien vers l’étude : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S027869151530034X

Citation : Mesnage R, Defarge N, Spiroux de Vendômois J, Séralini GE. Potential toxic effects of glyphosate and its commercial formulations below regulatory limits. Food Chem Toxicol. 2015 Aug 14. doi: 10.1016/j.fct.2015.08.012.

Contact : Pr. Gilles-Eric Séralini 06 70 80 20 87 criigen@criigen.info www.criigen.org

De : CRIIGEN <criigen@criigen.info>

Date : 22 septembre 2015 12:29:55 HAEC

À : destinataires inconnus:;

Objet : Soutien au Pr Séralini "procès pour diffamation" du 25 septembre 2015 à Paris


Bonjour à toutes et à tous,

POUR INFORMATION ET DIFFUSION AUTOUR DE VOUS

Venez nombreux au grand rassemblement devant le Tribunal de Grande Instance, 4 boulevard du Palais - Paris 75001, ce vendredi 25 sept. à 12h45 (Place du Châtelet ou Place Luis Lepine), pour accompagner et soutenir Gilles-Eric Séralini.
Pendant la durée du procès, nous nous réunirons sur la péniche Daphnée, à 5 min. à pied du TGI près de Notre Dame. Elle est réservée jusqu'à 20h !
Venez nombreux soutenir le Pr Séralini !

Miguel Garcia - membre du Conseil Scientifique du CRIIGEN

******************************************************
HISTORIQUE :

Suite à l'article scientifique publié en septembre 2012 par l'équipe du Pr Séralini dans la revue Food and Chemical Toxicology concernant une étude de toxicité chronique à long terme du Roundup et d’un OGM tolérant le Roundup (maïs NK603) donné à des rats, celui-ci a suscité de nombreuses réactions, parfois très violentes. Le Pr Séralini soutenu par le CRIIGEN a donc décidé de porter plainte pour diffamation contre le site internet « La Lettre du Cotentin», édité par Daniel Dubost le 25 octobre 2012 et le journaliste Jean-Claude Jaillette du journal Marianne paru le 29 septembre au 5 octobre 2012.

Le premier qui a été Maître de Conférences à l'Université d'Angers et de Caen, maintenant à la retraite, a traité le Professeur Gilles-Eric SERALINI de "fou dangereux, ce gredin de la science", "ce bouffon scientifique", "le Guignol de l’Université de Caen, mon Université, "J’exigerais qu’il soit rayé des cadres et interdit d’exercer dans la fonction publique. Une procédure d’internement pourrait s’en suivre. (…)." et le second l'accuse de « fraude scientifique ».

D. Dubost et J-C Jaillette ont démontré dans leurs écrits une animosité patente à l’égard des travaux du Professeur Séralini et de son équipe de chercheurs. Le premier, prenant en référence dans ces propos le blog "les imposteurs" et le HCB, et le second, qui n'en est pas à son premier procès pour diffamation est l'auteur du livre « Sauvez les OGM », paru en mai 2009 aux Editions Hachette Littérature, dont la quatrième page de couverture ne laisse planer aucun doute possible sur ses positions favorables aux OGM puisqu’il y écrit : « Passer à côté de ce que laissent espérer les OGM serait suicidaire, à défaut d’être criminel. » !!

Affaire Séralini/Marianne :

La date de plaidoiries a été fixée au 25 septembre 2015 à 13 heures 30

Affaire Séralini/Dubost est reportée en oct. 2016

Lieu : Tribunal de Grande Instance de PARIS – 17ème chambre correctionnelle

4 Boulevard du Palais – 75001 Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact