Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 07:00

La coexistence est-elle vraiment possible ?

Mardi 28 (après-midi) et mercredi 29 juillet 2015 A Marciac, dans le cadre du festival international Jazz In Marciac

LES 21èmes CONTROVERSES EUROPEENNES DE MARCIAC

Tout le monde s'accorde à défendre la nécessaire diversité des modèles de production agricole, de commercialisation et de consommation. Ainsi, dans les discours, la coexistence sonne comme une incantation. Mais d'abord en quoi serait-elle forcément souhaitable ? Ensuite qu'en est-il dans les faits ? Car ici et là, autour de l'implantation de telle "ferme-usine", telle retenue collinaire ou tel essai OGM, les conflits se multiplient. Alors, les parties prenantes acceptent-elles l'existence de l'autre ? Les scénarios alternatifs sont-ils menacés par des modèles économiques hégémoniques ou viennent-ils au contraire les infléchir ? Que soutiennent exactement les politiques publiques ? Et à quelles conditions peut-on assurer la cohabitation de divers types d'organisations sociales et économiques sur un même territoire, en France, en Europe et ailleurs ?

Pour leur 21ème édition, les Controverses européennes de Marciac ont fait le choix d'instruire cette question de la coexistence au travers de quatre disputes :

Les fermes-usines étranglent-elles l'élevage traditionnel ? Le bio, le conventionnel et l’OGM : la coexistence impossible ?
Nouveaux résidents et agriculteurs : la grande brouille ? Le modèle paysan survivra-t-il à l’agribusines
s ?

Avec, à chaque fois, des échanges médiatés par un modérateur, des réactions d'experts, de longs temps de débat...

Avec notamment : Francis CHATEAURAYNAUD, directeur d'études à l'EHESS ; Philippe CHOTTEAU, Institut de l'élevage ; Guy CLUA, vice-président de l'association des maires ruraux de France ; Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle (Univ.Toulouse Jean Jaurès) ; Patrick FERRERE, directeur du think tank SAF agr'iDées ; Guy KASTLER, représentant de la Confédération Paysanne au Comité économique, éthique et social (CEES) du HCB (Haut conseil des biotechnologies) ; Tanguy MARTIN, Ingénieurs Sans Frontières ; Christian PEES, Président du Groupe Euralis ; Laurent PINATEL, éleveur, porte-parole de la confédération paysanne ; Jean-Yves PINEAU, directeur du Collectif Ville Campagne ; Jean-Louis RASTOIN, directeur de la Chaire Unesco en Alimentations du Monde (Montpellier SupAgro) ...

Organisées par la Mission Agrobiosciences et la Communauté de communes Bastides et Vallons du Gers, avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées, du Conseil départemental du Gers, de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) et de la Fédération Nationale des Cuma.

Programme complet et bulletin d'inscription ici

Ce programme est publié en page d'accueil du site Lien en Pays d'OC
Recherche d'une nouvelle approche de la qualité alimentaire par une plateforme de l'information et de mise en relation.

Qu'est-ce que l'économie réelle ? Cette question est souvent posée et pour y répondre il est bon que nous nous donnions ensemble un intérêt sociétal prioritaire .

Voulons-nous co-construire une défense face à notre empoisonnement collectif ?

Pesticides : "il faut abolir leur utilisation en France"

Le docteur Charles Sultan est endocrinologue et professeur au CHU de Montpellier.
Dérèglements hormonaux, obésité, asthme... il nous explique en quoi les pesticides impactent la santé et le développement des jeunes enfants. Voir la vidéo

Ce n'est pourtant pas la tendance en France: de plus en plus de pesticides pour tout le monde

L'hexagone reporte ses engagenents de réduction de consommation de pesticides pris pour 2018, à 2025. Alors qu'en 2009, le plan Ecophyto ambitionnait de réduire de moitié l'usage de pesticides en France, le résultat inverse s'est produit : l'usage des pesticides a augmenté de plus de 9% entre 2009 et 2013.
lire la suite

L'agriculture paysanne ( sans pesticides et OGMs ) est triplement économique: elle abaisse le coût de production, elle contribue à la prévention santé par l'alimentation et à faire face au réchauffement climatique.

Le système alimentaire industriel mondial contribue pour près de 50% aux émissions de gaz à effet de serres. Pour la Confédération paysanne seule la démarche d'agriculture paysanne peut "refroidir" la planète. Voir la vidéo

Saint-Brieuc. Xavier Beulin chahuté par les éleveurs voir la vidéo

Une agriculture durable liée à une vision globale de l'alimentation est la solution d'avenir . Des agricultures et maraîchages à échelles humaines , des circuits courts coopératifs et une économie de biens communs face à la Dette, une conséquence arbitraire à des fins d’accaparement des biens communs ! Lettre ouverte à l’attention de la commission de l’Assemblée Nationale relative à la dette souveraine des États. Voir la suite

Suite des informations sur le site http://www.lienenpaysdoc.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact