Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 04:02

Bonjour à tou-te-s,

Face aux nombreux mensonges et idées reçues sur la Grèce qui circulent cette semaine, dans les médias dominants comme sur Internet, on m'a vivement recommandé de vous envoyer mon intervention sur une radio indépendante, de retour d'Athènes :
https://www.youtube.com/watch?v=s-3peOXiY98
Un outil, parmi d'autres, à faire tourner si vous souhaitez nous aider à contre-informer. Un résumé en 28 minutes qui aborde les points suivants :
- Situation réelle en Grèce et enjeux concrets.
- Pourquoi les négociations vont aboutir.
- Pourquoi la dette finira par être annulée.
- Pourquoi le Grexit pourrait intervenir en octobre.

Je vous conseille également de faire connaître cet article du CADTM, qui précise que le FMI a fait 2,5 milliards d'euros de bénéfice sur ses prêts à la Grèce :
http://cadtm.org/Le-FMI-a-fait-2-5-milliards-EUR-de
Ou encore ce dossier du Monde (daté d'il y a trois ans, mais l'un des plus complets sur le sujet) concernant la dette de guerre de l'Allemagne à la Grèce (estimée entre 81 et 162 milliards d'euros) :
http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/02/17/l-allemagne-a-t-elle-une-dette-de-guerre-envers-la-grece_1644633_3214.html

En guise de résumé sur la dette, je vous rappelle l'extrait de Je lutte donc je suis où Eric Toussaint dénonce la profonde injustice et le danger de cette situation :
https://www.youtube.com/watch?v=WEHHU65xzKk

Tant de mensonges sont diffusés ces jours-ci par les médias dominants, c'est insupportable. On a beau savoir comment sont fabriqués l'opinion conformiste et les préjugés aveugles, ça reste un crève-cœur pour celles et ceux qui connaissent le dessous des cartes, la situation réelle en Grèce, la précarité sociale et le risque d'une catastrophe humanitaire. D'où l'importance de contre-informer.

Sincèrement et solidairement !

Questions parlementaires – Parlement européen

  • Thème : L'Ukraine face à l'industrie des organismes génétiquement modifiés (OGM) (question avec réponse)

Question avec demande de réponse écrite à la Commission – 3 mars 2015

Article 130 du règlement

Jean-François Jalkh (NI)

L'Ukraine, confrontée à une situation de guerre civile, n'est pas en mesure de négocier honorablement les prêts du Fonds monétaire international (FMI). Cette position de faiblesse est utilisée par les bailleurs de fonds pour mettre la main sur l'une des principales richesses du pays: ses terres agricoles.

En effet, un groupe de députés allemands du Bundestag a révélé la vente en masse de terres ukrainiennes à des entreprises financées par la Banque mondiale et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Celles-ci contrôleraient déjà 17 millions d'hectares, soit près de la moitié de la surface cultivée du pays.

Cette situation dramatique de dépossession nationale est permise par l'article 404 de l'accord d'association entre l'Union européenne et l'Ukraine. Elle est encore aggravée par la possibilité d'imposer sur ces territoires la culture d'OGM, ce qui fait de ce pays affaibli la cible de semenciers tels que Monsanto et Dupont.

Cet abandon d'un pays voisin à la rapacité des industries biotechnologiques et OGM illustre‐t‐il un mode d'association et une coopération dans lesquels la Commission européenne se reconnaît?

FR E-003500/2015

Réponse donnée par M. Hahn au nom de la Commission (22.6.2015)

Le moratoire sur la vente des terres agricoles en Ukraine est en vigueur depuis 2004 et, en l’absence de nouvelle prorogation, il viendra à expiration en 2016.

Dans le cadre de l’article 404 de l’accord d’association UE-Ukraine, la Commission s'efforce de partager les connaissances et les meilleures pratiques dans un certain nombre de domaines d'action, notamment celui des terres agricoles. Outre le programme de jumelage en cours visant à faciliter la mise en place d’un marché foncier agricole ouvert et transparent en Ukraine, l'UE aide les autorités du pays à élaborer une politique globale à long terme pour la période 2015-2020 qui portera, entre autres, sur les terres agricoles et la sécurité alimentaire.

En ce qui concerne les OGM, la Commission considère depuis toujours qu'il incombe à chaque pays de décider s'il les autorise et dans quelles conditions, conformément au protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques.

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fTEXT%2bWQ%2bE-2015-003500%2b0%2bDOC%2bXML%2bV0%2f%2fFR&language=FR

(Extrait de la veille juridique OGM, d'Inf'OGM, merci à Pauline)

-Revue de presse sur l'annulation de la dette grecque :

Une annulation de la dette grecque n'aurait pas d'effet sur les impôts en France
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20150203trib9d5c19803/une-annulation-de-la-dette-grecque-n-aurait-pas-d-effet-sur-les-impots-en-france.html

Grèce, arrêtons de jouer avec le feu
http://www.alterecoplus.fr/lhebdo/grece-arretons-de-jouer-avec-le-feu-201506191633-00001434.html

Document: l'intégralité des propositions grecques à la Commission Européenne
http://www.humanite.fr/document-lintergalite-des-propositions-grecques-la-commission-europeenne-578009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le blog des empêcheurs de tourner en rond
  • Contact

                                                           
Vous êtes ici dans une 
ZONE HORS AGCS et SANS OGM


Petit mémo : L’AGCS, Accord Général sur le Commerce des Services est un accord signé lors de la création de  l’OMC (organisation mondiale du commerce) en 1994. Il vise à libéraliser progressivement tous les services des états membres : éducation, santé, culture, recherche…ainsi que l’énergie et l’environnement. Tous les aspects de nos vies sont mis à la vente. Les besoins de l’être humain et toutes formes d’activité humaines sont redéfinis comme des services commercialisables.

Rechercher

contact